Toulouse: un petit garçon blessé dans sa cour d'école perd une partie de son rein

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Toulouse: un petit garçon blessé dans sa cour d'école perd une partie de son rein

Publié le 01/02/2018 à 07:37 - Mise à jour à 07:38
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Blessé dans une bousculade, un enfant de 10 ans scolarisé à Toulouse a fini vendredi à l'hôpital avec une fracture du rein. Ses parents ont porté plainte car il a été laissé sans soin par le personnel encadrant le temps périscolaire, qui n'a pas non plus jugé son état suffisamment grave pour appeler les secours.

Les parents ont décidé de déposer plainte. Leur fils est en soins intensifs depuis plusieurs jours avec une fracture du rein. A Toulouse, vendredi 26 janvier, dans la cour de l'école Marie-Curie, le petit Quentin, 10 ans, est bousculé pendant un match de ping-pong. Il chute lourdement sur une marche et se retrouve au sol prostré de douleurs.

Cet accident a eu lieu durant les activités périscolaires, vers 16h, en présence de sept adultes employés par la commune. Aucun n'a pensé l'état de santé du petit garçon suffisamment grave pour appeler les secours. C'est le père, Sébastien, qui a emmené son enfant à l'hôpital en venant le récupérer une heure après.

"Une jeune femme m’a rendu mon fils en me disant de me rendre chez mon médecin et de lui donner du paracétamol car il n’avait pas grand-chose. Son visage était gris, ses lèvres bleues, il arrivait à peine à me parler et à respirer", a expliqué Sébastien à La Dépêche du Midi, qui rapporte les faits.

Lire aussi: Toulouse - Tristan et Nathan retrouvés une semaine après leur disparition

L'état de Quentin était pourtant visible. Il y avait du sang sur son pantalon. Et il était en train de faire une hémorragie interne. "Il souffre d’une fracture du rein, les séquelles sont irréversibles une partie de son organe n’a plus été vascularisée", a aussi confié le père du garçonnet, forcé pour le moment de dormir assis pour éviter l'embolie pulmonaire.

Face à la gravité de la situation, les parents de Quentin ont décidé de porter plainte car les adultes témoins de la scène n'ont pas appelé les secours. Ils doivent être prochainement entendus par la police.

Dans le même temps, la mairie a ouvert une enquête internet pour s'assurer que l'accident a eu lieu pendant le temps périscolaire. De son côté, la porte-parole de la (Direction académique des services de l'Éducation nationale lui renvoie l'ascenseur: "Cet accident malheureux a eu lieu durant le temps périscolaire, un temps mairie". Ce qu'a d'ailleurs confirmé le directeur de l'école.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le petit Quentin, 10 ans, a chuté lourdement sur une marche durant une bousculade dans sa cour d'école. Le personnel encadrant l'a laissé sans soin.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-