Trappes: le violeur présumé d'une fillette de 11 ans interpellé au Sénégal [MAJ]

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Trappes: le violeur présumé d'une fillette de 11 ans interpellé au Sénégal [MAJ]

Publié le 02/11/2017 à 15:29 - Mise à jour le 03/11/2017 à 12:51
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une fillette de 11 ans, membre de la communauté tibétaine a été victime d’un viol, début octobre à Trappes dans les Yvelines. En début de semaine, un suspect a été interpellé. [Mise à jour le 03/11-2017: Le suspect, sous le coup d'un mandant d'arrêt international, a été appréhendé au Sénégal].

L'affaire avait provoqué une grande émotion et une vague d'indignation à Trappes dans les Yvelines. Le Parisien rapporte que la police a interpellé, en début de semaine, un pédophile suspecté du viol d'une fillette de 11 ans le 13 octobre dernier.  

[Mise à jour le 03/11/2017]: Toujours selon le quotidien francilien, l'individu a été interpellé au Sénégal où il était parti deux jours après l'agression sexuelle dont il est soupçonné. Le suspect était sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Il avait également été repréré par une caméra de vidéosurveillance de la gare Montparnasse quelques jours avant les faits, alors qu'il mettait une main aux fesses de femmes d'origine asiatique.

Les enquêteurs de la Sureté départementale ont identifié ce trentenaire grâce à l'exploitation de la vidéosurveillance implantée dans le secteur de la gare et à des témoignages de riverains.

Les faits s'étaient déroulés en début de soirée. Alors qu'elle rentrait à l'hôtel Formule 1 où elle est logée avec ses proches, la petite victime avait été abordée aux alentours de 20h, dans le centre-ville, par un homme correspondant au signalement du suspect. Ce dernier l'avait attiré jusqu'à un bosquet où il l'avait violé avant de prendre la fuite.

La petite victime, issue de la communauté tibétaine, avait pu rejoindre l'hôtel où se trouvait sa famille qu'elle a alerté de l'agression qu'elle venait de subir. Cette dernière avait alors averti le personnel de l'établissement qui a immédiatement appelé les forces de l'ordre et les secours. 

Le quotidien précise qu'"une dizaine de traces ADN avaient été relevées par les spécialistes de la police technique et scientifique sur les lieux du viol, avenue Politzer, et sur les vêtements de la victime", ce qui a facilité le travail des limiers de la police.

Comme le stipule l'article 222-24 du code pénal: "Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol. (…) Le viol est puni de vingt ans de réclusion criminelle lorsqu'il est commis sur un mineur de quinze ans".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La fillette avait été violée dans un bosquet près de la gare de Trappes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-