Un automobiliste fait un doigt d'honneur à un radar, il est poursuivi pour outrage

Insulte?

Un automobiliste fait un doigt d'honneur à un radar, il est poursuivi pour outrage

Publié le :

Mercredi 21 Mars 2018 - 07:43

Mise à jour :

Mercredi 21 Mars 2018 - 07:45
Un automobiliste est poursuivi pour outrage à Roanne, dans la Loire, pour avoir fait un doigt d'honneur à deux radars automatiques. Celui qui était aussi en excès de vitesse risque deux à quatre mois de prison ferme.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le procureur de la République de Roanne a requis deux à quatre mois de prison ferme contre un automobiliste mardi 20. L'homme âgé de 46 ans est poursuivi pour outrage, l'acte qui lui est reproché remonte à mai 2015.

L'automobiliste, en excès de vitesse, avait fait un doigt d'honneur à… un radar automatique situé à Saint-Forgeux-Lespinasse mais aussi à celui de Bessay-sur-Allier.

A voir aussi: Radars - l'astuce "géniale" des gendarmes pour éviter les amendes

Le parquet a considéré qu'il avait, par extension, insulté les agents chargés de visualiser  les images des radars automatiques au Centre d'identification basé à Rennes. De plus, son véhicule a été difficile à identifier comme le rappelle Le Progrès.

En effet, le numéro de la plaque d'immatriculation avait été modifié par un ruban adhésif, ce qui la rendait peu lisible.

L'automobiliste a reconnu l'excès de vitesse qu'il a commis mais assuré que les doigts d'honneur qu'il avait fait n'étaient pas en direction des radars automatiques. "À ce moment, j’étais en discussion avec ma compagne, et j’étais énervé car elle parlait de son ex-compagnon. Le doigt d’honneur lui était destiné", s'est-il justifié.

Il a aussi expliqué qu'il avait prêté sa voiture à quelqu'un la veille et que le ruban adhésif avait pu être collé sur la plaque par cette personne.

Son avocat a demandé la relaxe dans cette affaire, le parquet a en outre requis une peine de trois de prison pour conduite en état d'ivresse en août dernier. Le verdict pour les deux affaires sera rendu le mardi 3 avril prochain.

L'automobiliste est poursuivi pour outrage pour avoir fait un doigt d'honneur à deux radars automatiques.

Commentaires

-