Un grand-père de 79 ans condamné pour fraudes et usurpations d'identités

Un grand-père de 79 ans condamné pour fraudes et usurpations d'identités

Publié le :

Samedi 08 Août 2015 - 17:27

Mise à jour :

Samedi 08 Août 2015 - 17:38
©Hadj/Sipa
PARTAGER :

B. Azaïs

-A +A

A 79 ans, Carl Jones possédait trois passeports et usurpait 2 identités dont celle de son frère défunt, pour toucher des pensions de retraites et des allocations logement.

Un Britannique de 79 ans a été condamné à 28 mois de prison le 7 août dernier, pour avoir fraudé les allocations sociales. "C'est une tragédie de voir un homme de votre âge au tribunal, mais vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous-même. Vous êtes un fraudeur de la pire espèce, aussi avare que malhonnête", lui a lancé le juge du tribunal de Liverpool.

Pendant  plus de 10 ans, Carl Jones a usurpé l'identité de Brian Abram, un vieil ami de lycée, de son frère Roy, décédé en 1967 et d'un presque homonyme, Charles Jones. En fouillant son appartement, la police a découvert trois passeports différents avec sa photo sur chacun d'entre eux. Des documents qui vraisemblablement lui servaient à réclamer des pensions de retraites, ainsi que des allocations logement.

C'est au cours d'une enquête de routine que le ministère du Travail et des Retraites, ainsi que les services municipaux de Liverpool ont découvert l'entourloupe et démasqué le grand-père. Pour sa défense, l'avocat de Carl Jones a expliqué que cet argent ne lui avait pas permis de vivre comme un homme riche, mais d'aider ses enfants. Le juge a cependant estimé que le septuagénaire avait volé ces ressources à des personnes"qui en avaient besoin" et qu'il était "un criminel déterminé aux méthodes sophistiquées". Carl Jones n'était pas inconnu des services de police, il avait été condamné en 1952 pour trafic de drogue. 

Condamné à 28 mois de prison à l'âge de 79 ans


Commentaires

-