Un pédophile présumé mis en examen pour le viol d'un petit garçon de 4 ans

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 02 juillet 2019 - 20:16
Image
Menottes
Crédits
©Hadj/Sipa
Un homme, suspecté d'actes pédophiles, a été mis en examen et placé en détention provisoire pour le viol d'un petit garçon de 4 ans.
©Hadj/Sipa

Un homme de 43 ans, soupçonné d'avoir violé un petit garçon de 4 ans, a été mis en examen et placé en détention provisoire dimanche 30 juin. Les faits auraient été commis dans un parc à Douai dans le Nord.

Un quadragénaire a été arrêté vendredi, mis en examen puis placé en détention provisoire dimanche pour le viol d'un enfant de 4 ans, qu'il avait sous sa garde.

Selon La Voix du Nord, qui rapporte les faits, le pédophile présumé aurait abusé du petit garçon vendredi dans un parc de Douai (Nord). Deux promeneuses l'auraient surpris en train de faire du mal au garçonnet avant de prévenir la police.

L'homme a été interpellé à son domicile, placé en garde à vue puis présenté à un juge. Avant donc d'être mis en examen et écroué. Il était déjà connu des services de police mais jamais pour des faits à caractère sexuel.

Lire aussi: On lui propose de l'argent pour violer des mineures et filmer un meurtre, elle accepte

L'enfant, qui était avec son agresseur présumé au moment de l'arrestation de celui-ci, a été examiné par un médecin légiste avant de retrouver ses parents.

Selon France 3, le petit garçon aurait subi une fellation. Pendant sa garde à vue le suspect n'a pas expliqué son geste mais il aurait concédé un "comportement inapproprié" devant le juge d'instruction.

Voir aussi:

La vidéo d'un viol collectif postée sur Snapchat, sept jeunes arrêtés

Il savait que son compagnon violait une fillette et n'a rien dit

Isère: un papi de 71 ans accusé d'avoir violé sa petite-fille pendant dix ans

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.