Une escort-girl tire deux balles dans la tête de son client, il n'était pas assez bon au lit

Une escort-girl tire deux balles dans la tête de son client, il n'était pas assez bon au lit

Publié le :

Lundi 13 Novembre 2017 - 12:11

Mise à jour :

Lundi 13 Novembre 2017 - 12:19
Une jeune escort-girl de 21 ans comparaissait mercredi devant un tribunal de l'Etat de Washington, aux Etats-Unis. Elle a avoué avoir tiré deux balles dans la tête de l'un de ses client parce qu'il n'était "pas bon au lit". L'homme s'en est miraculeusement sorti.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune femme de 21 ans a comparu mercredi 8 devant un tribunal de l'Etat de Washington, aux Etats-Unis. Cette escort-girl a reconnu avoir tiré à deux reprises dans la tête de l'un de ses clients. Après l'avoir laissé pour mort chez lui, elle avait utilisé ses cartes de crédit et dépensé plus de 10.000 dollars (soit plus de 8.500 euros).

Marissa Wallen a expliqué son geste devant la cour: "il n'était pas bon au lit et elle ne savait pas comment le lui dire", a révélé le Herald Net, un site d'information local. Elle avait rencontré l'homme dans un club de strip-tease à Seattle et était déjà venue chez lui.

Le 21 octobre dernier, elle avait tiré dans la tête de son client, âgé de 36 ans. Une balle s'était logée dans sa tête et l'autre dans sa nuque. Laissé pour mort pendant que son agresseur était partie avec ses cartes de crédit, il a miraculeusement survécu. C'est trois jours après le drame que les policiers l'avaient découvert chez lui.

Il a alors été transporté d'urgence à l'hôpital où les médecins ont pu extraire les deux projectiles de sa boite crânienne. S'il est toujours en vie, il a perdu l'usage de la parole et communique actuellement avec des gestes.

L'accusée, maman d'un jeune enfant, a été confondue grâce aux caméras de vidéosurveillance installées au domicile de la victime. Selon le site d'informations, la caution de l'escort-girl a été fixée à un million de dollars (soit plus de 800.000 euros) en attendant son procès. Elle a demandé à appeler un autre client à elle pour qu'il la lui règle.

Elle ne savait pas comment dire à son client qu'il était mauvais au lit.


Commentaires

-