Utilisé comme "ballon de foot" par ses tortionnaires, Yanis, 2 ans, est sorti du coma

Utilisé comme "ballon de foot" par ses tortionnaires, Yanis, 2 ans, est sorti du coma

Publié le :

Jeudi 03 Janvier 2019 - 07:14

Mise à jour :

Jeudi 03 Janvier 2019 - 07:18
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Torturé sous les yeux de sa mère par des proches à Auberchicourt dans le Nord, le petit Yanis est sorti du coma artificiel dans lequel il avait été placé. Il risque d'importantes séquelles.

Ses tortionnaires l'avaient notamment utilisé comme "ballon de foot" selon le procureur de la République. Le petit Yanis, âgé de deux ans, qui avait subi victime de sévices odieux de la part de personnes de son entourage à Auberchicourt, est sorti du coma dans lequel il se trouvait depuis le 18 décembre.

Si son pronostic vital n'est plus engagé, il risque toutefois de graves séquelles consécutives aux extrêmes violences qu'il a subies fait savoir France 3. Le petit garçon avait été admis aux urgences à la mi-décembre. Le corps médical n'avait pas cru les propos de sa mère sur l'origine de ses blessures et avait prévenu la police.

Lire aussi - Nord: Yanis, deux ans, est dans le coma après "avoir servi de ballon de foot"

Placée en garde à vue, la jeune femme a révélé aux forces de l'ordre avoir confié pendant deux semaines son enfant à sa marraine qui réside à Auberchicourt avec son conjoint et ses cinq enfants. C'est là que Yanis aurait subi des violences pendant plusieurs jours. Elles auraient atteint leur paroxysme lors des soirées du 8 et du 15 décembre. Sur l'impulsion du conjoint de la marraine, l'enfant aurait été violenté d'une façon extrême. "Certains jouaient au football avec lui. Il était leur souffre-douleur", a précisé le procureur. Attaché à une chaise, le petit garçon a été victime de coups de poing, forcé à manger du piment ou des excréments... Le conjoint lui aurait sauté dessus à plusieurs reprises.

Six personnes, dont la marraine et son conjoint, ainsi que deux autres couples avaient été interpellés dans le cadre de cette affaire. Agés de 22 à 30 ans sont mis en examen pour "torture et actes de barbarie".

La mère a également été mise en examen pour "défaut de soin", l'enfant étant "dans un état général déjà dégradé avant d'être confié à ce couple". Elle était présente au moment des violences. Ces dernières ont été commises sous les yeux d’autres enfants, les cinq du couple d’Auberchicourt mais également le second enfant de la mère de Yanis.

La justice doit désormais établir les responsabilités de chacun dans le calvaire de l'enfant.

Voir:

Une petite fille de deux ans meurt affamée dans un appartement insalubre

Il abusait son beau-fils autiste avec sa compagne handicapée: deux ans ferme

Enfant affamé, enfermé dans un placard et torturé: une mère condamnée pour maltraitance extrême

Le petit Yanis est sorti du coma artificiel dans lequel il avait été placé.

Commentaires

-