Villeurbanne: malade, elle frappe un pompier avec une seringue

Villeurbanne: malade, elle frappe un pompier avec une seringue

Publié le :

Vendredi 31 Août 2018 - 11:58

Mise à jour :

Vendredi 31 Août 2018 - 12:02
Un pompier a été agressé jeudi par une femme qui l'a poignardé avec une seringue. Il a dû subir des tests pour vérifier qu'il n'a été contaminé par aucune maladie. La femme en question souffre de troubles psychiatrique et d'une hépatite.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La victime est choquée, au regard des conséquences graves que pourrait avoir l'agression qu'elle a subie. Un pompier a été violenté jeudi 30 au soir à Villeurbanne (Rhône), alors qu'il intervenait auprès d'une personne au comportement erratique. Celle-ci l'a piqué avec une seringue possiblement infectée.

Il était aux alentours de 22h lorsque les soldats du feu ont été prévenus qu'une personne déambulait dans la rue devant un fast-food, perturbant la tranquillité des passants, rapporte Le ProgrèsSelon le quotidien local, à leur arrivée, elle se trouvait "dans un état de transe absolue".

Elle a alors agressé l'un des pompiers en le poignardant avec une seringue. Un geste qui n'aurait pas causé de grave blessure mais tout de suite entraîné la crainte d'une infection. L'usage d'une seringue souillée est effet l'un des vecteurs de transmission de maladies graves, et notamment du sida.

Voir: Incendie à Nice - une sexagénaire périt sur son balcon, les pompiers pris à partie

La femme, placée en garde à vue une fois maîtrisée et qui souffrirait de troubles psychiatriques, a donc fait l'objet d'analyses médicales afin de détecter la présence d'une pathologie. Elles ont révélé qu'elle souffre d'une hépatite, maladie qui touche le foie et qui peut être plus ou moins grave et chronique selon les formes.

Le pompier a également subi des tests afin de vérifier qu'aucune maladie ne lui a été transmise, au cas notamment où la femme aurait utilisé sur elle-même cette aiguille à la provenance douteuse. En attendant les résultats définitifs, il a dû être placé sous traitement préventif pour trois mois.

Lire aussi:

Les pompiers viennent éteindre un incendie, ils sont attaqués aux feux d'artifice

 

Le pompier a été placé sous traitement préventif.


Commentaires

-