Volx: pour assassiner sa compagne, il sabote les freins de sa voiture

Volx: pour assassiner sa compagne, il sabote les freins de sa voiture

Publié le :

Dimanche 28 Janvier 2018 - 12:29

Mise à jour :

Dimanche 28 Janvier 2018 - 12:32
Un homme a tenté de tuer sa compagne en sabotant les freins de son véhicule à Volx dans les Alpes-de-Haute-Provence. Interpellé, il a été mis en examen pour tentative d'assassinat.
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le couple était en instance de séparation à cause de violences conjugales. Un homme de 35 ans, originaire de Volx dans les Alpes-de-Haute-Provence, a été interpellé vendredi 26 au matin car soupçonné d'avoir voulu tuer sa compagne. Présenté samedi 27 dans l'après-midi à un juge d'instruction à l'issue de sa garde à vue, il a été mis en examen pour tentative d'assassinat

Pour réaliser ses sinistres desseins, l'individu aurait volontairement saboté les freins de la voiture de sa compagne avec qui il était donc en train de se séparer Cette dernière s'est heureusement rendue compte de l'acte de malveillance alors qu'elle conduisait, avant qu'il ne lui arrive malheur, utilisant son frein moteur.

Lire aussi - Royaume-Uni: un homme soupçonné d'avoir saboté le parachute de sa femme

Elle s'est alors rapidement rendue chez un garagiste qui lui a confirmé que les câbles de freins de son véhicule avaient bien été volontairement sectionnés.

La victime du sabotage a déposé plainte à la gendarmerie, dans la foulée. Une enquête a été ouverte par le parquet de Digne-les-Bains et confiée à la brigade territoriale autonome de Manosque, appuyée par le Brigade de recherches de Forcalquier. Le suspect a été interpellé dans la foulée.

Une source judicaire citée par France 3 Provence-Alpes-Côte-d'Azur, qui révèle l'information, explique que lors de son audition par les forces de l'ordre, le mari a reconnu "la matérialité des faits mais conteste l’intention et le but". Et d'ajouter que "les faits se sont produits dans un contexte de séparation, faisant suite à des violences conjugales".

L'individu, s'il est reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, encoure la réclusion criminelle à perpétuité. 

En sabotant les freins de la voiture de sa femme, le mari espérait la tuer.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-