Acides gras: les oméga-3 associés à une baisse de 10% de la mortalité cardiaque

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Acides gras: les oméga-3 associés à une baisse de 10% de la mortalité cardiaque

Publié le 28/06/2016 à 16:58 - Mise à jour à 17:12
©Alexis Duclos/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

D'après une étude américaine parue mardi, les oméga-3, très présents dans les poissons gras comme le saumon ou les sardines, seraient associés à une baisse de 10% de la mortalité cardiaque.

On savait déjà que les oméga-3, très présents les poissons gras, jouaient un rôle important dans la prévention de la schizophrénie. Mais ils ont bien d'autres atouts. D'après une nouvelle étude américaine parue mardi 27 dans la revue JAMA internal medicine, ces acides gras seraient également associés à une baisse de 10% de la mortalité cardiaque.

Le professeur Darisuh Mozaffarian et son équipe de l'Université de Tufts (Boston) se sont penchés sur 19 études ayant suivi 45.637 personnes dans 16 pays. Parmi ces participants, dont tous avaient fourni des renseignements sur leur consommation de poisson gras, 7.973 avaient eu une seule crise cardiaque et 2.781 en étaient morts. Etudiant l'analyse de sang de ces patients pour établir une corrélation entre oméga-3 et fréquence des infarctus, les chercheurs ont constaté que la consommation d'acides gras était associée à une baisse de 10% de la mortalité cardiaque. Et ce, quelque soit l'âge, le sexe, l'ethnie, le diabète, l'utilisation d'aspirine ou d'anticholestérol de la personne.

"Ces nouveaux résultats qui incluent ceux de nombreuses études, fournissent l'image la plus complète à ce jour de l'effet préventif des oméga-3 contre les maladies cardiovasculaires", se félicite Liana Del Gobbo, co-auteur et chercheuse à la faculté de médecine de l'Université Stanford en Californie citée par Pourquoi Docteur. Cette étude conforte donc l'importance de consommer du poisson dans le cadre d'un régime alimentaire sain, font valoir les chercheurs. Car, en plus des oméga-3, les poissons fournissent certaines protéines spécifiques, de la vitamine D, du sélénium et d'autres minéraux. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le saumon est très riche en oméga-3.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-