Annonces de Jean Castex sur la Covid-19 : 54 départements et 46 millions de Français sous couvre-feu

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Annonces de Jean Castex sur la Covid-19 : 54 départements et 46 millions de Français sous couvre-feu

Publié le 22/10/2020 à 18:50 - Mise à jour à 18:52
© Pascal GUYOT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
A partir de vendredi minuit et pour au moins six semaines, le couvre-feu de 21 heures à 6 heures concernera 38 nouveaux départements, les départements des métropoles dans lequel il était déjà effectif, ainsi que la Polynésie française. 
 
Lorsque c’est le premier ministre – et non le ministre de la Santé seul – qui prend la parole pour le point de situation sur l’épidémie de Covid-19, on se doute que ce n’est pas pour annoncer de bonnes nouvelles. 
 
Ce jeudi, le ton de Jean Castex s’est voulu très ferme :
 
« Disons les choses clairement, la situation est grave »
 
« Les semaines qui viennent seront dures, le mois de novembre sera très éprouvant »
 
Et l’annonce des mesures de la semaine n’a pas tardé, avec la mise sous couvre-feu de 38 nouveaux départements, y compris des zones rurales comme l’Ariège et l’Aveyron, et y compris dans des zones où le virus ne circule pas très activement. 
 
« C’est une mesure préventive que j’assume »
 
Exit donc, à priori, le classement des départements en alerte, alerte renforcée ou alerte maximale et les indicateurs justifiant les mesures, même si l’accent a bien été mis, une fois encore sur la territorialisation. 
 
Le ministre de la Santé a ainsi pris les deux extrêmes en exemple : le taux d’incidence de 800 pour 100000 à Saint-Etienne et de 38 dans le Territoire de Belfort. Le premier ministre a quant à lui évoqué la nécessité de « proportionnalité des mesures », imposée par l'état d'urgence sanitaire.
 
Ce qui justifie ces couvre-feux
 
Départements où les indicateurs sont au rouge ou bien départements dans lesquelles les mesures sont instaurées à titre préventif, la situation n’a pas été détaillée par Jean Castex ou Olivier Véran, hormis quelques exemples en Auvergne-Rhône-Alpes. 
 
Les chiffres donnés l’ont été à l’échelle nationale : taux d’incidence à 251 pour 100000 (+40% en une semaine), taux de reproduction du virus à 1,35 (doublement du nombre de cas en quinze jours), triplement du nombre de contaminations chez les plus de 65 ans en six semaines. 
 
Particulièrement inquiétants pour l’exécutif, le taux d’occupation des lits de réanimation, qui atteint 44% au niveau national, avec des chiffres alarmants en Auvergne-Rhône-Alpes (64%) et en Ile-de-France (62%). 
 
Concrètement, quels départements sous couvre-feu ? 
 
Les 38 nouveaux départements sous couvre-feu : Ain, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Ariège, Aube, Aveyron, Hautes-Alpes, Calvados, Corse du sud, Haute-Corse, Côte d’Or, Drôme, Gard, Ille-et-Vilaine, Indre-et-Loire, Jura, Haute-Loire, Loiret, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Meurthe-et-Moselle, Nord, Oise, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Saône-et-Loire, Savoie, Haute-Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse, Haute-Vienne.
 
Les départements où le couvre-feu des métropoles est étendu : Ile-de-France (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Seine-et-Marne, Essonne, Yvelines, Val d’Oise), Rhône, Bouches-du-Rhône, Loire, Isère, Pas-de-Calais, Haute-Garonne, Hérault, Seine-Maritime. 
 
La culture n’échappe pas à la règle
 
Le couvre-feu engendre la fermeture des commerces, des bars et des restaurants à 21 heures maximum, hors services de livraison. Avec la présence de Roselyne Bachelot, on aurait pu penser que le secteur de la culture (cinémas et spectacles vivants) allait bénéficier de dérogations, qu’un ticket d’entrée pourrait faire office de laisser-passer pour rentrer chez soi un peu plus tard.
 
Il n’en a rien été, la ministre de la Culture s’est exprimée pour annoncer des enveloppes d’aides supplémentaires à hauteur de 115 M€. 
 
Et après ? 
 
Durant tout le temps de son intervention, Jean Castex a insisté sur la nécessité de « l’implication de tous » 
 
« Il faut plus que jamais réduire ses interactions sociales »
 
Mais le premier ministre a aussi prévenu que des mesures encore plus dures se profilent à l’horizon si les choses n’évoluent pas dans le bon sens. 
 
Il faut du temps pour évaluer l’impact de telle ou telle mesure sur la circulation du coronavirus – à ce sujet, on attend toujours les résultats de la fermeture des bars et restaurants sur Aix-Marseille et en Guadeloupe. 
 
Concernant le couvre-feu, les premiers résultats devraient être effectifs la semaine prochaine, selon Jean Castex, qui a déjà annoncé :
 
« Nous réévaluerons le dispositif pour éventuellement durcir les mesures »
Rendez-vous jeudi prochain ! 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le couvre-feu concernera 46 millions de Français dès samedi

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-