Centrales nucléaires: des comprimés d'iode distribués aux habitants vivant à proximité

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Centrales nucléaires: des comprimés d'iode distribués aux habitants vivant à proximité

Publié le 26/12/2015 à 14:07 - Mise à jour à 14:14
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une nouvelle campagne de distribution préventive de comprimés d'iode sera lancée à partir de janvier. Cette initiative, destinée aux habitants vivant à proximité des centrales nucléaires, a pour but de protéger leur thyroïde en cas d'accident nucléaire.

La prévention est de mise. Une nouvelle campagne de distribution préventive de comprimés d'iode pour les populations habitant près d'une centrale nucléaire sera lancée à partir de janvier, a annoncé l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Il s'agira de la cinquième campagne de ce type en France depuis 1997. La dernière a eu lieu en 2009. Les comprimés d'iode ayant une durée de validité de sept ans, il est temps de les remplacer.

En cas d'accident nucléaire, l'ingestion d'iode stable (iodure de potassium) est un moyen "simple et efficace" de protéger la thyroïde contre les effets de l'iode radioactif qui pourrait être rejeté dans l'environnement et qui est susceptible d'entraîner des cancers, souligne l'ASN.

"Il ne s'agira pas seulement d'une campagne de distribution d'iode mais aussi d'une campagne d'information sur le risque nucléaire", déclare à l'AFP Alain Delmestre, directeur général adjoint de l'ASN.

La campagne de distribution va concerner les personnes et les collectivités (écoles, entreprises, administrations etc.) situées dans un rayon de 10 kilomètres autour des 19 sites nucléaires d'EDF.

Cela représente environ 400.000 foyers et 2.000 établissements recevant du public, répartis sur 500 communes.

Au-delà de ce rayon, il existe des stocks départementaux de pastilles d'iode qui pourraient être acheminés aux populations en cas de besoin, rappelle M. Delmestre, chargé du comité de pilotage de la campagne.

Près de cinq ans après la catastrophe de Fukushima, "on sait qu'un accident nucléaire est possible en France, même si ce n'est pas quelque chose de probable, loin de là", déclare M. Delmestre.

"Ce que l'on souhaite, c'est pouvoir faire progresser la conscience du risque dans l'opinion publique, en tout cas pour les populations qui vivent à côté des centrales nucléaires. Il y a des choses à faire, il y a des choses à connaître et il y a des principes à mettre en place", dit-il.

Une fois la campagne d'information lancée, les populations vont recevoir un courrier les invitant à venir retirer en pharmacie des boîtes de comprimés d'iode.

Dans le cas où les personnes ne se déplaceraient pas, les comprimés leur seront finalement envoyés par la Poste quelques mois plus tard.

Des réunions d'information seront organisées par les pouvoirs publics en relation avec les Commissions Locales d'Information (CLI) et les maires pour permettre des échanges avec la population.

La campagne est organisée par l'ASN en collaboration avec les différents acteurs concernés: les pouvoirs publics, notamment les ministères de l'Intérieur et de la Santé, l'opérateur EDF, les maires et élus locaux, des représentants des pharmaciens et des médecins, ainsi que les CLI.

Les frais de la campagne sont à la charge d'EDF.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des comprimés d'iode seront distribués début 2016 près des centrales nucléaires.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-