Cinq CRS de Limoges malades de la tuberculose, l'inquiétude grandit chez les policiers

Cinq CRS de Limoges malades de la tuberculose, l'inquiétude grandit chez les policiers

Publié le :

Vendredi 19 Juin 2015 - 11:02

Mise à jour :

Vendredi 19 Juin 2015 - 11:08
©Yale Rosen/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Les CRS de la ville de Limoges sont atteint par une inexplicable épidémie de tuberculose. Un problème de santé qui inquiète les fonctionnaires et met en lumière des dissensions avec la hiérarchie.

C’est une épidémie pour le moins inattendue et plutôt inquiétante qui frappe les CRS de Limoges (Haute-Vienne). Cinq cas de tuberculose ont ainsi été comptabilisés parmi les 200 hommes constituant la CRS 20. Selon un témoignage rapporté par France Bleu Limousin, un premier fonctionnaire a déclaré la maladie, rapidement suivi de quatre de ses collègues, sans que la hiérarchie ne prenne de mesures appropriées pour endiguer le phénomène.

Et là où ce cas devient très inquiétant, c’est lorsque l’on retrace le parcours de ce groupe de CRS, qui vivent ensemble environ 200 jours par an et effectuent de nombreux déplacements. La CRS 20 a ainsi été déployée à Calais pour assurer un soutien local aux problèmes posés par l’afflux de nombreux migrants venus d’Afrique et du Moyen-Orient et qui restent souvent stationnés dans cette ville portuaire, parfois dans des conditions très difficiles, avec l’espoir de pouvoir rallier le Royaume-Uni. Pour l’instant le lien n’a pas été avéré, d’autant que la hiérarchie policière maintient que l’origine de cette épidémie de tuberculose provient de problèmes de santé privés, et que la maladie n’a pas été contractée dans le cadre du service. Une version démentie par les CRS, qui exigent que leurs collègues bénéficient d’un arrêt de travail pour éviter tout risque de contamination. Une demande difficile à satisfaire à une période où, notamment avec les exigences du plan Vigipirate, les forces de police sont extrêmement sollicitées.

La tuberculose, due au "bacille de Koch", est une maladie contagieuse atteignant les voies respiratoires. Contagieuse, elle fait partie des maladies à déclaration obligatoire. Elle est en principe soignable avec des antibiotiques, mais un risque de résistance du bacille aux traitements médicamenteux est cependant possible. Selon l'Institut national de veille sanitaire, 33 cas de tuberculose ont été recensés dans la région Limousin en 2013, soit un taux de 4,5 pour 100.000 habitants. L'Ile-de-France est la région qui affiche le taux le plus élevé en France métropolitaine avec 14,7 cas pour 100.000 habitants en 2013. 

 

La tuberculose est une maladie à déclaration obligatoire, contagieuse, mais en principe soignable avec des médicaments.

Commentaires

-