Coronavirus: comment l'épidémie s'est déclenché dans le Haut-Rhin

Coronavirus: comment l'épidémie s'est déclenché dans le Haut-Rhin

Publié le 30/03/2020 à 17:02 - Mise à jour le 31/03/2020 à 20:21
© PATRICK HERTZOG / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

POINT DE VUE - Le Haut Rhin, plus connu ces dernières années pour la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim première centrale nucléaire commerciale en France mise en service en 1978 dont le réacteur No 1 est définitivement arrêté dans la nuit du 21 au 22 février 2020. 764000 habitants sur 3525 km2, Colmar en est la préfecture bien que la plus grande ville soit Mulhouse. 57% de la population du département vit dans la zone d’emplois de Mulhouse.

A Mulhouse, 13% des décès en France à ce jour pour moins de 1% de la population

Pour 110 000 habitants, aujourd'hui on compte 1053 lits occupés par des malades atteints du coronavirus, près de cinquante hospitalisés envoyés dans d'autres hôpitaux de France ou en Allemagne. C'est le foyer du Covid-19 qui inquiète le plus les autorités sanitaires. Colmar et Mulhouse comptent 348 décès à ce jour soit 13% des décès en France à ce jour pour une population de 1% des français.

C’est là que l’armée a installé son premier hôpital de campagne siège de l’allocution du président la semaine passée. 

C'est aussi à Mulhouse que s’est tenu mi-février une manifestation qui aurait tout déclenché. La congrégation de la Mission du plein évangile aurait regroupé entre 2000 et 2500 participants du 17 au 21 février 2020. Comme chaque année depuis 25 ans les fidèles de la France entière se retrouvent pour cinq jours de prière et de jeûne organisés par l’une des plus grandes associations évangéliques de France, la Porte ouverte chrétienne.

 

La porte ouverte chretienne, créée comme Association Culturelle en 1987 par Jean Peterschmitt Pasteur

Cette association a fait l’objet d’un rapport de 292 pages en 2004 de la CCMM (Centre contre les manipulations mentales) qui concluait à l’époque que cette association devait etre qualifiée de secte car dominée par son Maitre autoproclamé.

 

Cette même enquête mettait en exergue, les pratiques de cette association relevées dans des lettres anonymes de certains membres, comme étant source de «transmission de virus».   

 

Le financement de cette association est fait au travers de dons conséquents de leurs membres, soit au travers de dons mensuels ou de dons annuels. Le chiffre de 500 par personne nous a été rapporté pour la congrégation de Février.  Un évènement à plus d’un million d’euros. Etant donné l’accès libre, l’association ne tiendrait pas un fichier exact de ses membres ou des pratiquants et ne serait pas en mesure de fournir aux autorités la traçabilité des dons et des donateurs qui permettrait de comprendre la dissémination du virus.  L’association sera sans nul doute l’objet d’un contrôle rigoureux de la part des autorités après coup.

Même si la réunion de l’association a été la source de l’accélération de la propagation du virus, et ceci sans le savoir puisque à l’époque le Covid-19 était principalement à l’échelle Chinoise et Italienne et les gestes barrières pas encore mis en place par le gouvernement,  les fidèles auraient été contaminés malgré eux. Et bien des congressistes se sont retrouvés atteints.

Comment le virus est arrivé jusque là

Précédemment, nous avons essayé de comprendre les actes des gilets jaunes, la guerre commerciale chino-américaine pour expliquer le retard dans la propagation par rapport à l’Italie ou à la chine.  

Pour propager le virus, il fallait un moteur (l’association) mais il fallait bien comprendre pourquoi le Haut-Rhin, territoire assez retiré de la France.  Encore une fois la géopolitique a joué son rôle et nous avons pu observer les 3 eléments suivants:

1. Mulhouse est jumelée avec Bergame en Italie et Jining en Chine (deuxième centre après Wuhan)

Le jumelage de Mulhouse entraîne forcement plus d’échanges pendant les vacances scolaires de février ou de voyage de club du 3ème âge avec l'Italie où la Chine.

2. Mulhouse est un des rares aéroports français proposant des vols directs vers la Chine. La proximité de la Suisse peut-être? Et bien non.

3. Colmar est devenu la destination très à la mode des chinois, à la suite du tournage d’une émission de téléréalité des plus populaires en Chine:  Chinese Restaurant  .

Cette  série comptabilise plus de deux milliards de vues sur Internet et d’après l’office du tourisme de Colmar, «c’est dix ans de publicité gratuite pour la ville.» 

Le bistrot des Lavandières, est devenu le site du selfie obligatoire pour les Chinois qui voyagent.  Le 1er Décembre, un malade atteint du Coronavirus était recensé à l’hôpital de Colmar (d’après l’office du tourisme de Colmar en 2018 11640 nuitées avaient été réservées par des chinois); c’est peu, mais rapporté aux taux de contamination du corona virus, si 14% seulement étaient infectées cela représente 1500 personnes qui sans le savoir, sans le vouloir, propageaient le virus.  

 

Des Chinois dans le Haut-Rhin, une personne porteuse du Coronavirus identifié à Colmar le 1er Décembre 2019, un relai de dissémination avec le rassemblement des fidèles de la porte ouverte en Février, et le coup est parti.

Lire aussi:

Les gilets jaunes auront sauvés combien de vies

La guerre commerciale USA Chine contribue au décalage de la pandémie

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


A Mulhouse, un hôpital militaire a du être installé pour faire face aux victime de Covid-19 dans le Haut-Rhin

Fil d'actualités Société