Coronavirus "desinfox": doit-on se méfier de la viande et des animaux?

Coronavirus "desinfox": doit-on se méfier de la viande et des animaux?

Publié le 13/03/2020 à 11:13
©Capture d'écran/Facebook
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Desinfox: L’existence d’un chien hong-kongais très légèrement contaminé au Covid-19, alors que son maître était lui même positif, a créé bien des interrogations, voire des fake news: ce coronavirus peut-il se transmettre de l’animal à l’homme, et inversement? La viande de boucherie par ailleurs peut elle contaminée? Les experts se veulent rassurants. 
 
Le Covid-19 peut-il se transmettre de l’animal à l’homme, et inversement? C’était effectivement le cas avec un autre virus,  le MERS-Cov, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, un virus dit zoonotique. Les questions étaient donc légitimes, provoquant l’organisation d’un réunion d’experts par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail).  *
 
 
« Aucun rôle dans la propagation »
 
Ce groupe s’est penché sur une possible transmission de l’animal à l’homme et par ailleurs l’éventualité d’une contamination par ingestion de viande. Conclusion: «A la lumière des connaissances scientifiques disponibles, il n’existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d’élevage jouent un rôle dans la propagation du virus SARS-Cov-2».
 
L'nfection des voies respiratoires lors de la mastication ne peut-être exclue
 
L’ANSES souligne que la seule voie d’infection d’aliments, comme des morceaux de viande en l’occurrence, serait la manipulation par une personne contaminée. Cependant, si la contamination par voie digestive est écartée, l’agence prend le soin de préciser qu’une «infection des voies respiratoires lors de la mastication ne peut-être exclue». 
 
Cuisson à 63°
 
L’instance recommande dès lors quelques précautions, en plus des bonnes pratiques d’hygiènes. Une cuisson à 63° pendant quatre minutes réduit dans tous les cas par 10 000 le risque de contamination d’un produit alimentaire. 
 
Pas de quarantaine pour nos compagnons
 
Quant aux animaux domestiques, ils ont eu droit à une «alerte desinfox» du gouvernement: «Non, ils ne propagent pas le Covid-19. Rien ne prouve que les chiens ou les chats peuvent être infectés par le virus». 
Les compagnons à poils des personnes atteintes du coronavirus ne devraient donc pas être envoyés en quarantaine, comme cela se fait à Hong-Kong depuis la fin du mois de février. 
 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


L'Anses estime qu'il n'y a pas de risques de transmission avec les animaux de compagnie

Fil d'actualités Société