Couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles : le mode d’emploi

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles : le mode d’emploi

Publié le 15/10/2020 à 16:08 - Mise à jour à 16:14
© Ludovic MARIN / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Jean Castex et plusieurs ministres ont assuré ce jeudi le service après-vente suite aux annonces d’Emmanuel Macron, en apportant des précisions… et des imprécisions sur quelques points. 
 
Il fut bien entendu question, tout d’abord de l’instauration du « couvre-feu sanitaire » entre 21 heures et 6 heures dans toute la région Ile-de-France, mais aussi dans les métropoles de Lyon, Aix-Marseille, Lille, Rouen, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne et Grenoble – on parle bien de métropoles, pas uniquement des villes centre. 
 
Concrètement donc, alors que commerces, restaurants et services auront tiré le rideau, les quelque 20 millions d’habitants de ces zones devront être rentrés chez eux à 21 heures et ne plus en bouger jusqu’au lendemain matin, sauf dérogation. Les cas cités par le premier ministre sont les suivants :
 
  • Raisons de santé (urgence ou achat de médicaments dans une pharmacie de garde)
  • Aide à un proche dépendant
  • Raisons professionnelles avec des horaires qui empiètent sur les heures de couvre-feu
  • Arrivée ou départ d’un train ou d’un avion
  • Sortie des animaux de compagnie (à proximité de chez soi et pendant une heure maximum)
 
Certains points méritent encore éclaircissements. Pourra-t-on, par exemple, aller chercher un proche à la gare ou à l’aéroport au-delà de 21 heures ? 
 
A la question d’un journaliste de savoir si, pour soutenir le secteur de la culture, un ticket de cinéma ou un ticket d’entrée au théâtre pourrait permettre de rentrer un peu plus tard, Jean Castex a simplement répondu que « le sujet est à étudier ». 
 
Le retour de l’attestation
 
Et devinez quoi... L’attestation dérogatoire signe son grand retour. Le premier ministre l’a annoncée disponible au téléchargement sur le site du gouvernement, elle le sera en réalité demain. 
 
Cette fois, les cases à cocher n’y suffiront pas toujours. Une entorse au couvre-feu pour des raisons professionnelles devra être accompagnée d’un justificatif de l’employeur ou de la carte professionnelle. 
 
De même, les personnes qui voyagent dans les heures « interdites » devront être en mesure de présenter leur billet. 
 
Contrôles et sanctions 
 
La question du contrôle du respect de ce couvre-feu sanitaire était en suspend depuis mercredi soir. Le ministre de l’Intérieur y a répondu en annonçant le déploiement, dans les communes concernées, de 12 000 policiers et gendarmes qui se consacreront spécifiquement aux contrôles.
 
Ils seront épaulés par les forces de l’ordre travaillant déjà de nuit et – tout au moins l’exécutif le souhaite – par les polices municipales. 
 
Quant aux contrevenants, ils se verront infliger une amende de 135€. Mais Gérald Darmanin a aussi prévenu : au bout de trois fois, le risque est de six mois d'emprisonnement et 3750€ d'amende. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Jean Castex a fait le point sur la mise en oeuvre du couvre-feu

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-