Doctissimo, objet d’une plainte déposée auprès de la CNIL

Doctissimo, objet d’une plainte déposée auprès de la CNIL

Publié le 06/07/2020 à 06:59 - Mise à jour à 09:35
PHILIPPE HUGUEN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

C’est une ONG de Londres, PRIVACY International, qui a saisi la CNIL (Commission nationale Informatique et Libertés)  le 26 juin dernier pour dénoncer les violations répétées du RGPD par le site médical Doctissimo.

 

« Très préoccupée par les pratiques de Doctissimo », l’association basée à Londres dénonce les manquements graves et répétés de la plateforme leader sur le marché de la prise de rendez-vous en ligne. Dans sa plainte, l’association affirme que l’envoi des données de millions de patients n’est pas totalement sécurisé, y compris lorsque cela concerne des données médicales dites sensibles.

Une plainte pour pointer les dérives du secteur de la e-santé

L’Association va encore plus loin dans ses récriminations, puisqu’elle accuse Doctissimo d’un « partage systématique des données avec un grand nombre de tiers ». L’Association a ainsi identifié 557 entreprises, pouvant être destinatrice de ces données. Le plus souvent, ces échanges sont faits à des fins publicitaires, ce qui dénote avec les règles de déontologie dans le domaine du médical et de la Santé.

De son côté, Doctissimo s’est déjà défendu en annonçant respecter toutes les règles qui s’imposent à son activité, notamment en ce qui concerne le RGPD. Pour l’association, la plainte auprès de la CNIL reste surtout le moyen de dénoncer publiquement ces dérives, et d’espérer que les pouvoirs publics s’emparent de ce sujet délicat. A l’heure du Ségur de la Santé, le problème pourrait en effet faire l’objet d’un nouvel encadrement.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


La e-santé, un sujet d'importance pour réformer le système de soins en France

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-