Ibuprofène: une prise à forte dose augmenterait les risques cardiovasculaires

Auteur(s)
AZ
Publié le 13 avril 2015 - 17:52
Mis à jour le 14 avril 2015 - 09:44
Image
Des boîtes d'Ibuprofène.
Crédits
©Rackam/Sipa
La surdose d'Ibuprofène augmenterait les risques cardiovasculaires.
©Rackam/Sipa
Selon l'Agence européenne du médicament (EMA), l'Ibuprofène pourrait être dangereux s'il est pris à forte dose. Ce médicament serait responsable d'une augmentation du risque d'infarctus ou d'accident vasculaire cérébral (AVC).

Contrairement aux idées reçues, l'Ibuprofène pourrait être dangereux. Recommandé pour traiter les douleurs et les inflammations modérées, cet anti-inflammatoire augmenterait le risque de faire un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC) s'il est pris à forte dose, selon l'Agence européenne du médicament (EMA).

Dans sa nouvelle évaluation, le Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l'agence souligne que ce risque concerne uniquement les patients prenant des doses d'Ibuprofène supérieures à 2.400 mg par jour alors qu'une dose habituelle chez l'adulte est comprise entre 200 à 400 mg, trois fois par jour. Toutefois, aucun risque accru n'a été observé chez les patients prenant moins de 1.200 mg par jour, soit une grande majorité de la population.

Pour le PRAC, le risque cardiovasculaire de l'Ibuprofène à forte dose est similaire à celui de l'anti-douleur Diclofénac (Voltarène et génériques) dont la prescription est déjà limitée, depuis 2013, pour les patients aux forts risques cardiovasculaires. 

Commercialisé depuis les années 60 sous divers noms commerciaux comme Advil ou Nurofen, l'Ibuprofène est en vente libre dans plusieurs pays européens, notamment en France. Afin d'éviter toute complication, le Comité invite les médecins à évaluer "soigneusement" le risque cardiovasculaire d'un patient avant de lui en prescrire sur une longue durée et à des doses importantes.

Si l'Ibuprofène présenterait certains risques lorsqu'il est pris à haute dose, il pourrait également détenir certaines vertus, jusqu'alors insoupçonnées. Une récente étude américaine a ainsi évalué les bienfaits de cet anti-inflammatoire sur l’espérance de vie et la santé. Selon les résultats obtenus, ce médicament, administré à dose régulière, aurait la particularité de prolonger la vie de levures, vers et mouches à fruit. 

 

14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don