Le coronavirus affecte et tue plus les hommes que les femmes

Le coronavirus affecte et tue plus les hommes que les femmes

Publié le 26/03/2020 à 12:10
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Depuis le début de l'épidémie, on a observé  en France mais aussi en Chine et en Italie, que les hommes sont plus touchés par le coronavirus que les femmes. Pourquoi?

La progression de la pandémie du Corona virus (dénomination scientifique SRAS-Cov-2, COVID-19) permet chaque jour aux scientifiques de comprendre les personnes impactées: le virus impacte et tue plus les hommes que les femmes. L'analyse des données des pays les plus touchés, Chine et Italie, permet de le confirmer de manière récurrente.  En Italie, les hommes représentent 60.4% des cas identifiés et 70% des patients décédés (source : agence nationale de santé publique).  Les mêmes observations sont valables pour la Chine.  Dans les précédents épisodes de corona virus (SRAS 2003, MERS) des statistiques similaires avaient été observées.

A lire aussi: Coronavirus: médecins, infirmiers, brancardiers, des voisins trop gênants?

Fumer tue, aussi en Chine

Jean-Charles Guéry, responsable de l'équipe de recherche " Différences liées au sexe dans l'ummunité : mécanismes er physiopathologie à l'Inserm de Toulouse explique dans le mensuel  "Science et Avenir" que  plusieurs éléments pourraient expliquer ce biais de sexe. "Certains seraient liés au mode de vie. Par exemple, en Chine les hommes fument plus que les femmes et ont aussi un taux plus élevé de diabète de type 2 et d’hypertension artérielle." analyse le chercheur. Mais d’autres facteurs seraient d’ordre biologique, les femmes développant des réponses immunitaires de plus forte amplitude et de meilleure qualité que les hommes en réponse à des infections virales ou aux vaccins.

Hormones sexuelles

Les raisons de cette réponse immunitaire accrue chez les femmes sont probablement multifactorielles, et mettent en jeu les hormones sexuelles et probablement des facteurs génétiques portés par le chromosome X que les femmes ont en deux exemplaires et qui portent de nombreux gènes de l’immunité. Les hormones sexuelles, comme les œstrogènes chez les femmes et les androgènes chez l’homme sont capables de réguler les cellules du système immunitaires.

A lire aussi: Faux contrôles d'attestation: attention aux faux policiers et faux gendarmes!

 

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les femmes auraient des défenses immunitaires supérieures à celles des hommes

Fil d'actualités Société