Cancérigène, le dioxyde de titane va enfin disparaître de nos assiettes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Cancérigène, le dioxyde de titane va enfin disparaître de nos assiettes

Publié le 20/12/2019 à 09:42 - Mise à jour à 09:50
©Chris van Dyck/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Sur les étiquettes des produits alimentaires, il porte la mention E171: le dioxyde de titane va disparaître de la composition de nombreux produits alimentaires au 1er janvier 2020. Très décrié,  et potentiellement cancérigène, cet additif était jusqu’à présent utilisé pour colorer en blanc et opacifier bonbons et autres confiseries, biscuits, produits chocolatés, plats préparés, sauces, poissons fumés, produits laitiers, etc. 
 
L’interdiction d’utilisation du E171 dans les préparations alimentaires survient après un avis publié par l’ANSES au printemps. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail explique ne pas avoir reçu de données suffisantes de la part des fabricants et des diffuseurs.
 
« Cette lacune ne permet pas de répondre aux recommandations formulées par les agences d’évaluation et de lever les incertitudes pour garantir la sécurité de l’utilisation du E171. En particulier, aucune dose journalière admissible n’a pu être fixée pour cet additif », souligne le ministère de la Transition écologique sur son site pour justifier l’interdiction. 
 
 
Un additif sur la sellette depuis longtemps
 
Cela fait en réalité plusieurs années que le dioxyde de titane utilisé comme additif alimentaire est pointé du doigt. Classé cancérogène possible par le CIRC (Centre international de recherche sur le cander) dès 2006, il a fait onze ans plus tard l’objet d’une étude de l’INRA.
 
En 2017 donc, l’Institut national de la recherche agronomique a démontré les effets indésirables de l’additif E171 sur des rats, à une dose proche de celle ingérée par les hommes. L’étude a mis en évidence qu’absorbé par les intestins, le dioxyde de titane passe dans la circulation sanguine et se retrouve dans des cellules de l’intestin grêle, du côlon et de la rate, provoquant micro-inflammations et déséquilibre immunitaire. 
 
Suite à ces recherches, certains fabricants avaient d’ailleurs retiré d’eux-mêmes le E171 de la composition de leurs produits. Il aura fallu attendre encore deux ans pour une interdiction totale. 
 
 
 
 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'additif E171 est présent dans de nombreux produits, dont des bonbons

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-