Les bars et restaurants pourraient-ils fermer plus tôt à Paris et en Ile-de-France ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les bars et restaurants pourraient-ils fermer plus tôt à Paris et en Ile-de-France ?

Publié le 27/08/2020 à 09:30
© BERTRAND GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Les bars, mais aussi les restaurants et les commerces ouverts la nuit, devront-ils bientôt tirer le rideau à 23 heures comme à Marseille ? Le scénario est sur la table. 
 
Le porte-parole du gouvernement n’a pas écarté l’hypothèse, mercredi lors de la conférence de presse d’après conseil des ministres. Gabriel Attal a ainsi répondu à une question :
 
« D’autres mesures peuvent intervenir en fonction de l’évolution de l’épidémie. Ça peut être le cas de Paris et de la région Ile-de-France dans les prochains jours »
 
Dans la région parisienne, les professionnels de la restauration, notamment, retiennent leur souffle, mais commencent à faire les comptes, sur une potentielle (et supplémentaire) perte de chiffre d’affaires. 
 
Ces mesures interviendraient après le confinement, un déconfinement plus tardif pour les bars et restaurants et une saison touristique bien terne dans une capitale vidée de ses touristes étrangers. 
 
Paris, Marseille, même situation ? 
 
Paris craint bien de suivre la voie de Marseille, sous le coup de mesures supplémentaires depuis le début de la semaine. Si les départements de Paris et des Bouches-du-Rhône sont bien classés en « zone de circulation active du coronavirus », la situation est-elle comparable ? 
 
Au 25 août à Paris, 300 patients étaient hospitalisés, dont 41 en réanimation. Le taux d’incidence, c’est à dire le nombre de cas positifs pour 100000 habitants, était de 73,55, légèrement plus bas qu’au milieu du mois d’août (81,4 le 14). 
 
Si l’on compare avec les Bouches-du-Rhône, le taux d’incidence est plus élevé dans ce département, à 85,03. Si l’on zoome sur Marseille, le chiffre grimpe à 145, alors que le seuil de vigilance est, rappelons-le de 50. 
Au 25 août toujours, 192 patients Covid étaient hospitalisés dans les Bouches-du-Rhône, dont 45 nouveaux malades, et 23 se trouvaient en réanimation.  
 
Reste le taux de positivité des tests : il est actuellement de 7,3% à Marseille (6,3% dans l’ensemble des Bouches-du-Rhône) et de 5,3% à Paris, alors que la moyenne nationale est de 3,6%. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les bars et restaurants parisiens sous la menace de nouvelles mesures

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-