Masque ou pas masque, arrivez-vous à suivre ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Masque ou pas masque, arrivez-vous à suivre ?

Publié le 28/08/2020 à 11:55 - Mise à jour à 12:32
LUDOVIC MARIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Le premier adjoint à la mairie de Paris a beau clamer que la généralisation du port du masque est une mesure qui « a au moins l’avantage de la simplicité », tout n'est pas si clair quand on commence à se poser des questions sur des situations courantes. 
 
Le port du masque en extérieur, obligatoire depuis ce matin dans tout Paris et la petite couronne, est une mesure anti-coronavirus qui risque fort de s’étendre dans les jours qui viennent, quand ce n’est pas déjà le cas. Seulement voilà, les règles ne sont pas toujours les mêmes selon notre lieu de résidence, les préfets ayant autorité en ce qui concerne les conditions d’application. 
 
Tentons, tout de même, de répondre à quelques questions… 
 
Doit-on porter le masque quand on fait du sport ?
 
Oui… mais non. Normalement, le port du masque est obligatoire en toutes circonstances, y compris lorsque l’on se déplace, en vélo, en trottinette ou à pied. Le jogging est donc à priori concerné, même si le ministère des Sports indiquait mi-juillet que le masque est « incompatible avec l’activité physique » - c’est d’ailleurs le seul moment de la semaine où les lycéens et collégiens auront les voies respiratoires à l’air libre.
 
Les arrêtés préfectoraux, comme ceux de Toulouse ou des Bouches-du-Rhône indiquent l’obligation de port du masque dans des zones définies, sans plus de précision. Il semble que les territoires priment sur la manière dont on les fréquente.
 
La situation est différente à Paris et dans la petite couronne, où la préfecture de police vient d’annoncer dans un communiqué que :
 
« Le port du masque ne sera pas exigé pour les personnes exerçant une activité physique au titre de la course à pied ou du vélo »
 
Quant à ceux qui se déplacent en trottinette, en gyropode ou en skateboard, ils sont certainement dépendants du bon sens des agents de la force publique. 
 
Est-ce obligatoire d’avoir le masque en moto ? 
 
L’assouplissement obtenu par la mairie de Paris pour les cyclistes et les joggeurs ne vaut pas pour les conducteurs d’engins personnels motorisés. En clair, en moto comme en scooter, il faut bel et bien être masqué.
 
Le masque sous le casque, c’est donc la règle générale. « En revanche, on peut tranquillement rouler la fenêtre ouverte ou en décapotable », grogne un site spécialisé. 
 
Faut-il être équipé lorsqu’on circule en voiture ?
 
Nous avions évoqué la question dans un précédent article, avec une différenciation fenêtre ouverte/fenêtre fermée, mais la situation a évolué… ou pas. 
 
A Paris, l’arrêté préfectoral du 7 août sur le port du masque obligatoire dans certaines rues excluait déjà « les voitures en circulation » de son application. Il n’y a pas de raison que cela change. 
 
Sauf que cela dépend des villes. A Nice par exemple, le cabinet du préfet a bien précisé que « le lieu prévaut sur le mode de déplacement, que vous soyez piéton, vélo, trottinette ou en voiture ».
 
Nous avons quand même trouvé une règle commune : si vous circulez en covoiturage, le port du masque est bel et bien obligatoire. Et cela est valable sur toute la France depuis le déconfinement – tout comme dans les taxis et les VTC (sauf vitre de protection).
 
Peut-on fumer dans les rues où le masque est obligatoire ?
 
La réponse était en suspens, et à priori c’est oui. Plutôt amusant d’ailleurs, deux adjoints à la mairie de Paris ont tenu deux discours différents ce vendredi matin à la même heure sur des chaînes concurrentes !
 
A ma gauche, Anne Souyris, l’adjointe chargée de la santé, sur CNews : « Il est interdit de fumer dans la rue, il est interdit d’enlever le masque ».
 
A ma droite, Emmanuel Grégoire, premier adjoint, sur BFM TV : « Il n’est pas question d’interdire de fumer et de manger à Paris ».
 
Ce dernier a d’ailleurs précisé que la préfecture de police doit justement clarifier ces questions cigarettes et sandwich. Feu vert, donc, à Paris. Pas forcément dans les autres villes…
 
Et manger du popcorn au cinéma ?
 
Le port du masque est désormais obligatoire dans toutes les salles de spectacle et de cinéma. Rappelons que s’y ajoute la distanciation entre groupes de spectateurs dans les 21 départements classés rouge. 
 
Se faire une toile d’accord, en grignotant du popcorn ou en sirotant un soda ce n’est donc pas gagné. A la réouverture des salles pourtant, les machines à popcorn s’étaient bien remises à fonctionner.
 
Mais avec  la généralisation du port du masque, la réponse est logiquement non. Et rien ne vient pour l’heure la contredire. Nous ne sommes pas certains que les exploitants l’entendent de cette oreille.
 
Peut-être une prochaine exception ? 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les règles ne sont pas aussi simples qu'il y paraît

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-