Movember: la moustache s’engage pour la bonne cause

Movember: la moustache s’engage pour la bonne cause

Publié le :

Jeudi 30 Octobre 2014 - 19:39

Mise à jour :

Mercredi 05 Novembre 2014 - 16:06
A partir du 1er novembre et jusqu'à la fin du mois, l’association "Movember" lance une nouvelle campagne de récolte de fonds contre les cancers de la prostate et des testicules. Un mouvement parti d’Australie, en 2003, et devenu planétaire.
©Movember.com
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Petite ou grosse, longue ou fine, la moustache peut rimer avec potache. Mais elle est surtout, en ce mois de Movember, synonyme de "bonne cause".

Vous avez bien lu: "Movember". Il ne s’agit pas d’une faute de frappe mais bien de la contraction des mots (anglais) "november" et "moustache".

Né il y a une dizaine d’années en Australie, à Melbourne, le concept de cette campagne est simple: les hommes doivent se laisser pousser la moustache tout le mois de novembre, sans la tailler. Et en commençant rasés de frais (sinon c’est de la triche).

L’objectif n’est pas de faire un concours de testostérone mais de "changer le visage de la santé masculine" et de récolter des dons pour aider la lutte contre les cancers de la prostate et des testicules. Comment? "La moustache est notre ruban, le symbole grâce auquel nous provoquons des conversations, nous sensibilisons au sujet et nous collectons des dons pour la santé masculine", précise le site officiel de Movember. Attirer l’attention pour sensibiliser, simple mais efficace.

Pour participer, il suffit de s’inscrire sur le site de l’organisation et de suivre les règles. Les hommes-sandwichs de la bonne cause masculine sont appelés les "Mo Bros" (pour "Moustache Brothers", frères de moustache, NDLR).

Depuis les premières campagnes, plus de 400 millions d’euros ont ainsi été récoltés. Une somme qui a permis de financer 860 programmes dans 21 pays, dont deux en France (portant sur le cancer de la prostate).

Les femmes aussi peuvent participer. "Une Mo Sista est une femme qui aime la moustache et qui s’implique pour sensibiliser aux enjeux de santé masculine et récolter des dons. Movember n’en serait pas là aujourd’hui sans l’amour, le soutien et l’inspiration des Mo Sistas", précise le site. Mais rassurez-vous, mesdames, vous n’êtes pas obligées de vous laisser pousser la moustache pour soutenir la bonne cause.

La moustache, c'est la classe.


Commentaires

-