Obésité infantile: de plus en plus de maladies du foie chez les jeunes en surpoids

Obésité infantile: de plus en plus de maladies du foie chez les jeunes en surpoids

Publié le :

Vendredi 01 Juillet 2016 - 17:13

Mise à jour :

Vendredi 01 Juillet 2016 - 17:18
©François Guillot/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

De nombreux hépatologues réunis ce vendredi en congrès alertent sur le lien entre obésité infantile et maladies du foie. D'après ces experts, l'alimentation riche en graisse saturée et en sucre dont bénéficient bien trop d'enfants occidentaux pourrait provoquer des stéatoses hépatiques ou des stéatohépatites non alcooliques chez les plus jeunes. Or ces pathologies sont susceptibles de dégénérer en cirrhose ou en cancer du foie.

Les maladies du foie ne sont plus l'apanage des adultes alcooliques. Avec l'augmentation de l'obésité infantile en Occident (46% d'enfants ou adolescents en surpoids ou obèses), elles concernent aujourd'hui 3 à 11% des enfants qui y vivent. Très inquiets de la propagation de ce phénomène, 250 hépatologues français et américains réunis jeudi 30 juin et ce vendredi 1er juillet à Paris tirent la sonnette d'alarme.

D'après eux, si la génétique peut être avoir un rôle dans le développement de stéatoses hépatiques ou des stéatohépatites non alcooliques chez les plus jeunes, l'alimentation riche en graisse saturée et en sucre de bien trop d'enfants occidentaux pourrait également provoquer ce genre de pathologies. Et ces dernières ne sont pas à prendre à la légère puisqu'elles peuvent dégénérer en cirrhose ou en cancer du foie. D'autre part, surpoids, obésité et diabète entraîneraient aussi une production endogène d'alcool par l'organisme chez certains enfants, alertent les spécialistes. Enfin, d'après un rapport de l'Unité européenne de gastroentérologie (UEG), 20 à 30% des jeunes Européens obèses seraient aussi touchés par des maladies inflammatoires de l'intestin.

Pour le professeur Lawrence Serfaty, organisateur du congrès de Paris cité par La Dépêche du Midi, "une meilleure compréhension des facteurs de risque et des mécanismes de l'atteinte du foie devrait permettre d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Parallèlement, il est urgent de renforcer l'information et la prévention des risques de stéatose métabolique auprès des enfants et de leurs parents".

Si les essais thérapeutiques de plusieurs molécules sont en cours, aucun traitement efficace n'a encore été mis au point pour lutter contre la stétatose. Aussi, les spécialistes recommandent-ils aux parents de veiller de près à l'hygiène de vie de leurs enfants, les encourageant à pratiquer une activité physique régulière et a consommer moins d'aliments riches en graisses saturées et en fructose. 

 

D'après un rapport, 20 à 30% des jeunes Européens obèses seraient aussi touchés par des maladies inflammatoires de l'intestin.

Commentaires

-