Quel traitement anti-tabac est le plus efficace pour arrêter de fumer?

Quel traitement anti-tabac est le plus efficace pour arrêter de fumer?

Publié le :

Mardi 27 Mars 2018 - 11:26

Mise à jour :

Mardi 27 Mars 2018 - 11:34
Agnès Buzyn a annoncé les mesures du plan Priorité prévention du gouvernement. Parmi elles: le remboursement progressif des traitements anti-tabac, comme n'importe quel médicament. Patchs, chewing-gums, pastilles, inhalateurs ou médicaments… quels sont les traitements les plus efficaces?
© NOEL CELIS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Avec la montée des prix du tabac, nombreux sont les Français qui désirent arrêter de fumer. Selon le gouvernement, sur 13 millions de fumeurs, la moitié voudrait arrêter la cigarette. En plus de la hausse des tarifs Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a dévoilé lundi 26 les mesures du plan Priorité prévention.

Parmi celles-ci: le remboursement progressif des traitements anti-tabac, comme n'importe quel médicament. Actuellement, les fumeurs ont le droit à un forfait de 150 euros par an.

A voir aussi: Plan prévention - meilleur remboursement des traitements anti-tabac

Mais il est difficile de se retrouver parmi tous les moyens proposés pour arrêter de fumer: patchs, inhalateurs, chewing-gums, comprimés ou médicaments sont disponibles dans les pharmacies.

Les traitements anti-tabac sont classés en deux catégories: les substitutifs, qui contiennent de la nicotine et en envoient de façon lente et régulière dans l'organisme et les traitements médicamenteux, uniquement disponibles sur prescription médicale.

Parmi la multitude de solutions proposées, il semblerait que les patchs ou les timbres soient les moyens les plus efficaces (et les moins désagréables) pour arriver à arrêter la cigarette. Ce traitement comble le manque des patients et agi dès 30 minutes après la pause.

Ils diffusent de la nicotine dans le corps de manière lente et régulière contrairement à la cigarette qui apporte d'un coup une grosse "décharge" de cette substance. Si un seul patch ne permet pas d'effacer le manque, il est possible d'en appliquer plusieurs à la fois.

L'inconvénient de ces patchs et timbres est qu'ils peuvent provoquer des allergies: il est donc de bon ton de les mettre à un endroit différent tous les jours.

L'autre traitement efficace selon Marion Adler, tabacologue à Clamart dans les Hauts-de-Seine et interrogée par L'Express, est le Bupropion, aussi appelé Zyban.

Ce médicament n'est disponible que sur ordonnance du médecin. Il permet de faire disparaitre l'effet de manque. Les effets secondaires ne sont cependant pas à négliger et peuvent provoquer des troubles digestifs, des nausées ou même des états dépressifs.

C'est d'ailleurs pour cela que le médicament est soumis à ordonnance.

Il existe aussi des chewing-gums, des inhalateurs, ou encore des pastilles à la nicotine permettant de réduire le manque. Ces traitements agissent d'ailleurs plus vite que les patchs et sont effectifs après quelques minutes.

Mais malgré les arômes qui sont proposés, les fumeurs voulant arrêter se plaignent souvent des goûts pas toujours agréables des traitements.

Certains encore font appel à l'hypnose, qui consiste à suggérer au patient des idées pour perdre l'habitude de fumer.

Il est vivement conseillé de faire appel à un médecin, qui pourra orienter le patient, pour arrêter de fumer car tous les fumeurs sont différents et un professionnel saura conseiller le meilleur traitement. Pour tous, la volonté d'arrêter est indispensable mais parfois elle ne suffi pas et les traitements anti-tabac entrent alors en jeu.

Il existe de nombreux moyens pour arrêter de fumer.


Commentaires

-