Sida: le Truvada, un nouveau traitement prometteur

Bonne nouvelle

Sida: le Truvada, un nouveau traitement prometteur

Publié le :

Mercredi 29 Octobre 2014 - 16:57

Mise à jour :

Mercredi 05 Novembre 2014 - 16:12
L’Agence nationale de recherche contre le sida (ANRS) a confirmé ce mercredi l’efficacité d’un traitement préventif (le Truvada) contre le VIH/sida. La prise de cette molécule avant un rapport sexuel réduirait significativement le risque d’infection.
©Jeffrey Beall/WikimediaCommons
PARTAGER :

Amandine Zirah

-A +A

C’est une nouvelle que l’on attendait depuis longtemps. L’Agence nationale de recherche contre le sida (ANRS) a diffusé ce mercredi un communiqué dans lequel elle démontre l’efficacité de la molécule Truvada contre le VIH/sida.

Prise par 400 volontaires homosexuels français et canadiens lors de l’essai Ipergay, cette molécule réduirait significativement le risque d’infection (à hauteur de 80%). L’idée est d’utiliser cet antirétroviral sur des personnes saines, en prévention et non plus simplement sur des malades. Autrement dit, un traitement préventif à la demande. Selon le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l'ANRS, "c'est une avancée majeure dans la lutte contre le VIH. Les résultats d'ANRS IPERGAY devraient faire évoluer les recommandations nationales et internationales en matière de prévention contre le VIH". D’autant qu’en France, plus de 6.000 personnes découvrent chaque année leur séropositivité pour le VIH.

Coordonné par le Pr Jean-Michel Molina (hôpital Saint-Louis à Paris), cet essai comparatif est mené depuis février 2012 sur des hommes très exposés au VIH. Les participants ont été répartis par tirage au sort dans deux groupes. L’un reçoit du Truvada, l’autre son placébo. Le comité a constaté une différence d’incidence significative entre les deux groupes avec une réduction très importante du risque d’infection par le VIH avec le Truvada. Une distinction bien supérieure à celle observée dans l’essai IPREX, lancée aux Etats-Unis, quelques années auparavant.

Désormais, le Truvada va être mis à disposition de tous les participants de l'essai. "Ils vont être contactés afin de prendre rendez-vous rapidement avec le centre hospitalier où ils sont suivis", a précisé dans son communiqué l'ANRS.

Pris au moment des rapports sexuels à risques, le Truvada ne doit cependant pas être considéré comme un médicament miracle. Sa prise doit s’accompagner du port du préservatif.

Les résultats complets de l’essai devraient être disponibles début 2015. L’ANRS a confirmé la poursuite de l’étude pendant au moins un an.  Pour le moment, le Truvada n’est pas autorisé en Europe à titre préventif. 

Le Truvada doit se prendre juste avant un rapport sexuel.

Commentaires

-