Tabac: la mortalité des fumeurs largement sous-estimée

Tabac: la mortalité des fumeurs largement sous-estimée

Publié le :

Mercredi 04 Mars 2015 - 10:09

Mise à jour :

Mercredi 04 Mars 2015 - 18:40
Selon une étude britannique publiée dans le "New England Journal of Medecine", la mortalité des fumeurs est finalement plus grave que prévue. De nouvelles pathologies associées à la consommation de tabac viennent d'être identifiées.
©Franck Lodi/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Le tabac serait encore plus dangereux qu'on veut bien le croire. D'après une étude publiée le 12 février dernier dans le New England Journal of Medecine, la mortalité des fumeurs serait sous-estimée de 17%. Si le cancer du poumon et de la gorge, couramment cités, sont directement liés au tabac, une quinzaine d'autres maladies viennent d'être identifiées, en plus des 21 connues à ce jour.

"Ce sont 60.000 décès par an aux Etats-Unis qui ne seraient pas comptabilisés comme directement liés au tabac", a expliqué le Dr Brian Carter, co-auteur de l’étude. "Mais de plus amples travaux doivent être menés pour établir clairement ce lien de cause à effet", a-t-il ajouté.

Un fumeur a par exemple 43% de plus de risques de mourir d'un cancer de la prostate, une fumeuse, 30% du cancer du sein. Deux maladies qui jusqu'à là n'étaient pas associées au tabagisme.  Les fumeurs ont également deux fois plus de risques de développer une insuffisance rénale et six fois plus une ischémie intestinale (diminution de l'afflux sanguin au niveau du système digestif). L'hypertension, les maladies respiratoires et les infections seraient également visées. Ces pathologies ont pour point commun de provoquer des mécanismes inflammatoires. Or, fumer les aggrave. 

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont observé un échantillon de près d'un million d'individus de plus de 55 ans, suivis pendant 11 ans. D'après les toutes dernières données, 78.000 décès liés au tabac sont recensés chaque année en France. Mais avec les résultats de cette dernière étude, le chiffre pourrait monter à 90.000.

Le tabac tue chaque année en France 78.000 personnes.


Commentaires

-