Le chien a été domestiqué deux fois, il y a environ 15.000 ans, en Europe et en Asie

Le chien a été domestiqué deux fois, il y a environ 15.000 ans, en Europe et en Asie

Publié le :

Samedi 04 Juin 2016 - 12:43

Mise à jour :

Dimanche 05 Juin 2016 - 12:25
Une large analyse archéologique et génétique a établi l’origine des tout premiers chiens: ils seraient apparus indépendamment en Europe et en Asie, il y a environ 15.000 ans.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'hypothèse est juste et toute la communauté scientifique est d'accord avec ce postulat: les chiens descendent des loups sauvages et ces derniers ont par la suite été domestiqués par l’homme. Si cet état de fait est communément accepté, les détails de cette domestication échappaient encore aux chercheurs.

Toutefois, Il se pourrait pourtant que le mystère entourant les origines du chien vienne d’être levé par une étude menée conjointe par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l’université d’Oxford (Royaume-Uni). Les chercheurs ont travaillé sur une soixantaine de chiens et avoir analysé l’ADN de leurs ossements, datant de 3.000 à 14.000 ans, dans l’objectif de les comparer aux marqueurs génétiques des chiens et des loups actuellement présents en Europe et en Asie.

"Combinés, nos résultats suggèrent que les chiens auraient pu être domestiqués indépendamment dans l’est et dans l’ouest de l’Eurasie à partir de populations distinctes de loups. Les chiens d’Asie auraient pu ensuite voyager vers l’Europe, avec l’homme, où ils auraient partiellement remplacé les chiens paléolithiques européens" expliquent les scientifiques dans la revue Science

Il apparaît donc que les premiers chiens seraient apparus en Europe il y a plus de 15.000 ans, ainsi qu’en Asie orientale, il y a plus de 12.500 ans. Et à l’époque de l’âge du Bronze, il y a 5.000 ans, l’espèce de chiens apparue en Asie a migré à l’ouest avec les cavaliers qu’ils accompagnaient. Ces chiens venus de l’est se sont mélangés avec ceux de l’ouest et les ont en grande partie remplacés. Aujourd’hui, les chiens de l’ouest sont pour la plupart des descendants des chiens de l’est, seuls 10% sont liés à l’espèce ancienne des chiens de l’ouest.

Certaines espèces, comme le chien de traîneau du Groenland ou le husky sibérien, semblent en effet posséder une ascendance mixte des deux lignées de chiens préhistoriques.

"La vitesse et la facilité avec laquelle il est possible de générer des génomes anciens sont stupéfiantes. Plus besoin de supposer ou de spéculer, avec les technologies actuelles, il est possible de simplement +regarder le film+ de l’évolution. En observant le génome, on peut voir ce qu’il s’est passé durant les 15.000 dernières années. Il suffit de raconter l’histoire" explique Greger Larson, professeur au département d’archéologie de l’Université d’Oxford.

 

Une large analyse archéologique et génétique a établi l’origine des tout premiers chiens: ils seraient apparus indépendamment en Europe et en Asie.


Commentaires

-