L'exoplanète la plus proche de la terre était en fait une grosse erreur statistique

L'exoplanète la plus proche de la terre était en fait une grosse erreur statistique

Publié le :

Samedi 31 Octobre 2015 - 16:43

Mise à jour :

Samedi 31 Octobre 2015 - 16:54
©NASA/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alpha Centauri Bb avait été présentée comme une exoplanète mesurant la même taille que la Terre en octobre 2012 par l'Observatoire européen austral. Aujourd'hui, l'université d'Oxford a démontré que ces scientifiques se sont laissés tromper par les variations de la lumière de son étoile.

Alpha Centauri Bb, la planète extrasolaire (exoplanète) découverte en 2012 par une équipe d'astronomes de l'Observatoire européen austral, n'est en fait qu'une immense erreur statistique. Présentée comme la planète la plus proche de notre système solaire, elle vient d'être retirée de la liste des quelques 1975 exoplanètes recensées.

En effet, une équipe de l’université d’Oxford (Royaume-Uni) a étudié les données enregistrées à l’époque par le spectrographe Harps, de l’Observatoire européen austral (ESO) et découvert que les scientifiques avaient déduit l’existence d’Alpha Centauri Bb à partir d’observations trop aléatoires de la lumière de son étoile.

Trois ans d'observations avaient pourtant été nécessaires aux scientifiques pour confirmer la découverte de cette exoplanète, qui n'en était pas une.

"Nous n’en sommes pas sûrs à 100%, mais la planète n’est probablement pas là", a reconnu Xavier Dumusque, du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics.

Devin Powell, journaliste à National Geographic a expliqué comment les chercheurs s'étaient trompés: "imaginez quelqu’un essayant d’écouter un concerto de piano mais n’entendant qu’une seule note sur dix. Cet individu pourrait confondre Bach et Beethoven. Un astronome qui observe une étoile seulement quelque fois dans la semaine, comme le télescope qui a repéré Bb l’a fait, peut se tromper de la même façon".

Selon 20 Minutes, le taux d'erreur serait plus important pour les petites planètes que pour les grosses. Très peu de chance donc, que l'on apprenne que Jupiter est en fait une illusion d'optique. 

 

Trois ans d'observations avaient pourtant été nécessaires aux scientifiques pour confirmer la découverte de cette "exoplanète". (Photo d'illustration)


Commentaires

-