Grève du 5 décembre : blocage en vue dans les écoles, hôpitaux, transports…

Grève du 5 décembre : blocage en vue dans les écoles, hôpitaux, transports…

Publié le :

Jeudi 21 Novembre 2019 - 16:23

Mise à jour :

Jeudi 21 Novembre 2019 - 16:29
Image par philwdngr de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Grève du 5 décembre - La France va tourner au ralenti jeudi 5 décembre. La grève interprofessionnelle lancée par la RATP commence à prendre une ampleur considérable. De nombreux secteurs comptent se joindre au mouvement, hopitaux, écoles, transport aérien et les revendications s’allongent. Le point sur les secteurs touchés. 
 
A l’origine, la grève du 5 décembre concernait le projet de système universel de retraite par points qui doit faire disparaître les régimes spéciaux des retraites de plusieurs professions. 
Rail, aérien, route : tous les transports touchés par la grève 
 
Les premiers à avoir répondu à l’appel des syndicats de la RATP à généraliser le mouvement sont les cheminots : les perturbations sur les rails devraient être importantes et toucher les lignes de métro, les lignes TGV, Lyria, Thalys, Eurostar, Intercités, TER, Transilien, Ouigo ainsi que les RER A, B, C, D et E et la ligne T4 du tramway qui relie Bondy à Aulnay-sous-Bois. 
Les routes promettent d’être également peu praticables : plusieurs syndicats appellent à une grève illimitée dans le transport urbain et routier de voyageurs, mais aussi de marchandises et de fonds. L’appel concerne également les ambulanciers, les déménageurs et les taxis.
 
 
Si vous avez prévu de voyager par les airs, vous devriez sans doute songer à reporter votre départ. Des perturbations importantes sont également prévues, le syndicat FO-Air France va suivre le mouvement, certainement suivi par la CGT. Objectif, selon le communiqué FO : « bloquer l’ensemble des transports, leurs logistiques et leurs infrastructures : route, chemin de fer, transport aérien, transport maritime et fluvial, transport urbain… »
 
Grève à la Poste, dans les hôpitaux, les écoles et les services publics
Pour dénoncer la dégradation des soins et la réforme des retraites qui, pour les aides-soignantes par exemple, pourrait impliquer 5 ans de travail en plus, de nombreux soignants pourraient cesser le travail dans la journée du 5 décembre.
Fonctionnaires et enseignants devraient également être nombreux à descendre dans la rue ou, en tout cas, à cesser le travail, la CGT-Service Publics et l’UNSA-Éducation appelant également à la grève. Des perturbations sont également à prévoir du côté des services postaux : les salariés de la Poste réclament des embauches et des augmentations de salaire. 
 
 
Étudiants, policiers et Gilets Jaunes se joindront au mouvement
 
Les étudiants ont également décidé de rejoindre le mouvement. S’ils ne songent pour l’heure guère à la retraite, ils entendent protester contre la précarité des moins fortunés d’entre eux. L’UNEF réclame une réévaluation urgente des bourses universitaires à hauteur de 20%. 
 
Les policiers devraient eux aussi se joindre au mouvement. Ils évoquent des fermetures de commissariats par exemple et d’autres actions symboliques ce jeudi 5 décembre entre 10 heures et 15 heures. 
 
Enfin, les Gilets Jaunes ne se priveront pas de cette journée de mobilisation : ils comptent bien utiliser leur capacité de ralliement des Français de tous horizons pour augmenter la pression sur le gouvernement. La grève s’annonce dure ce 5 décembre. Et, surtout, elle pourrait être reconduite pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines dans certains secteurs… 
 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


La grève interprofessionnelle lancée par la RATP commence à prendre de plus en plus d'ampleur

Fil d'actualités




Commentaires

-