Nice: une contrôleuse fume à bord d'un train, les passagers en colère

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nice: une contrôleuse fume à bord d'un train, les passagers en colère

Publié le 19/03/2016 à 15:49 - Mise à jour à 16:00
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un TER est resté bloqué plus d'une heure vendredi, en gare de Cap-d'Ail (Alpes-Maritimes) en raison d'une altercation entre des passagers et une contrôleuse. Cette dernière a été surprise en train de fumer.

La raison de leur colère n'est pas banale. Les passagers d'un TER, reliant Nice à Menton (Alpes-Maritimes) ont fait stopper le train vendredi 18  pendant plus d'une heure en gare de Cap-d'Ail, près de Monaco, après une altercation avec une contrôleuse qui a été surprise en train de fumer dans son compartiment. Selon le quotidien Nice-Matin qui a révélé l'affaire, "un passager a fait remarquer à la contrôleuse qu'elle devait arrêter de fumer. Elle a alors rétorqué que ce wagon était son bureau de travail et qu'elle y faisait ce qu'elle voulait".

Après une altercation verbale entre des clients et la contrôleuse, "le conducteur a déclenché la procédure d'alerte utilisée quand un contrôleur ne se sent plus en sécurité et refuse de repartir", immobilisant le train régional pendant une heure, selon un porte-parole de la compagnie ferroviaire. L'agent aurait ainsi "profité de l'inoccupation de la cabine arrière de conduite pour y fumer". Fort heureusement, les choses ont pu rentrer dans l'ordre au bout d'une heure et après l'intervention des gendarmes.

L'interdiction de fumer dans les trains l'est aussi dans les gares mais cette règle est bien souvent oubliée, méconnue ou transgressée. Comme la SNCF le rappelle sur son site, la loi sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics est applicable sur l’ensemble du territoire national, et interdit donc de fumer dans les lieux couverts et fermés réservés à l’usage collectif, en l’occurrence, les trains et les gares (hall, souterrain).

Les quais, ainsi que les marquises ne sont toutefois pas concernés par cette interdiction car ils ne sont pas des espaces couverts et fermés. Le non-respect de la loi dans ces espaces peut être sanctionné par un procès verbal d’infraction dont l’amende forfaitaire s’élève à 68 euros.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Un TER est resté bloqué plus d'une heure vendredi en raison d'une altercation entre des passagers et une contrôleuse.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-