Sécurité routière: la mortalité en hausse de 13,6% en octobre

Warning

Sécurité routière: la mortalité en hausse de 13,6% en octobre

Publié le :

Mardi 18 Novembre 2014 - 12:19

Mise à jour :

Mardi 18 Novembre 2014 - 14:11
Le nombre de morts sur les routes françaises est en hausse de près de 14% en octobre. Toutes les catégories d'usagers sont concernées, selon le baromètre mensuel de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :
-A +A

La tendance à la hausse du nombre de morts sur les routes françaises se poursuit. En octobre, selon le baromètre mensuel de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 350 personnes ont été tuées, contre 308 en octobre 2013. Ces 42 décès supplémentaires représentent une augmentation de près de 14% de la mortalité routière.

De même, toujours selon les chiffres de l'ONISR, le nombre des blessés a augmenté de 2,9%, avec 6.797 blessés contre 6.602 en octobre 2013. Pour les accidents corporels également la tendance est à la hausse (+1,9%).

Une tendance qui touche, de manière "plus ou moins prononcée", toutes les catégories d'usagers de la route: véhicules légers, deux roues motorisés, poids lourds, piétons et vélos. L'observatoire interministériel, tout en notant qu'octobre est "traditionnellement" l'un des mois les plus meurtriers de l'année, souligne également une hausse qu'elle qualifie de préoccupante de la mortalité des piétons (+7%) et des cyclistes (+6%), les plus vulnérables.

Sur les 10 premiers mois de l'année, le nombre de personnes tuées est en augmentation par rapport à la même période de 2013. Au total, 112 personnes de plus ont trouvé la mort sur les routes.

Si la tendance se poursuit d'ici à la fin de l'année, l'année 2014 sera la première période de hausse "après douze années de baisse ou stagnation", souligne le communiqué de l'ONISR. Une situation jugée préoccupante par la sécurité routière, même si l'Observatoire note dans son baromètre que, pour le mois d'octobre, elle a été "amplifiée par des conditions météorologiques quasiment estivales".

 

Octobre est "traditionnellement" l'un des mois les plus meurtriers, selon les autorités.

Commentaires

-