Grève SNCF et RATP: les perturbations commencent ce mercredi soir

Grève SNCF et RATP: les perturbations commencent ce mercredi soir

Publié le :

Mercredi 21 Mars 2018 - 12:35

Mise à jour :

Mercredi 21 Mars 2018 - 12:42
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les syndicats de la RATP et de la SNCF appellent à une grève nationale jeudi pour protester contre le projet de réforme de l'opérateur ferroviaire française. Attention toutefois, certains préavis débutent ce mercredi soir.

Si les usagers des transports en commun s'attendent à une journée difficile jeudi 22 en raison des grèves simultanées à la SNCF et à la RATP, ils devront également prendre leurs précautions ce mercredi 21. En effet, plusieurs préavis de grève débutent ce jour à 19h, avec de nombreuses perturbations à prévoir.

A partir de 19h ce mercredi et jusqu'à 8h vendredi, SUD-Rail appelle les cheminots de la SNCF à faire grève. C'est le début d'un "bras de fer" avec le gouvernement qui doit par la suite prendre une forme inédite au sein de l'entreprise. Dans le détail, à partir de jeudi matin 40% des TGV, 1 Intercité sur 4 et 1 TER sur 2 circuleront.

Voir également - Grève SNCF: 40% des TGV, 25% des Intercités et 50% des TER

Du côté de la RATP, le mouvement social débute ce mercredi à 21h. Toutefois, il devrait être moins important que chez les cheminots. La régie des transports parisiens table sur un trafic quasi-normal des métros, des bus et des tramways. Toutefois les manifestations prévues à Paris jeudi vont provoquer des fermetures de stations de métros et déviations de lignes de bus qui n'ont pas encore été détaillées avec exactitude ce mercredi à midi.

Pour la partie du RER opérée par la RATP, trois trains sur quatre sont prévus en moyenne tant sur le RER A que sur le RER B, soit "deux trains sur trois en heure de pointe et trafic quasi normal en heures creuses", précise la RATP.

Lire aussi - Grève jeudi: la RATP prévoit peu de perturbations

Une intersyndicale des cheminots CGT, Unsa, SUD et CFDT appelle à manifester ce jeudi à Paris. Outre un préavis de grève pour la journée, mais qui débute dès mercredi soir 19h et s'achève vendredi matin à 8h, les centrales ont prévu de mobiliser leurs troupes pendant un total de 36 jours d'action s'étalant sur les trois prochains mois. Ce jeudi lancera ainsi un mouvement "dur" appelé à se prolonger jusqu'à fin juin et englobant la totalité des vacances de printemps ainsi que des ponts de mai.

"Quand on est attaqué, on se défend", a prévenu Philippe Martinez. Le leader de la CGT ainsi que ceux des autres syndicats représentatifs de la SNCF dénoncent le projet de réforme de l'opérateur ferroviaire français en forme de "casse" du service public et de l'entreprise en elle-même. Une mesure notamment cristallise la colère: "Il faudra qu'on m'explique en quoi le statut des cheminots est la cause des problèmes et des incidents que rencontrent bon nombre aujourd'hui de voyageurs", a dénoncé Philippe Martinez. Tout en appelant l'Etat à "s'attaquer au fond des problèmes de la SNCF" plutôt qu'aux travailleurs.

Certains préavis de grève de la RATP et de la SNCF débutent ce mercredi 21.

Commentaires

-