Recettes des radars: comment est dépensé le jackpot de l'Etat?

Recettes record

Recettes des radars: comment est dépensé le jackpot de l'Etat?

Publié le :

Jeudi 24 Mai 2018 - 12:54

Mise à jour :

Jeudi 24 Mai 2018 - 13:01
Les PV infligés aux automobilistes ont rapporté près de deux milliards d'euros en 2017, dont plus de la moitié grâce aux contrôles automatiques. Une manne financière pour l'Etat qui n'est pas uniquement utilisée pour la sécurité routière, relève la Coure des comptes.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Recettes record pour les radars en 2017 selon la Cour des comptes. Un rapport de l'institution révélé ce jeudi 24 note que les flashs des automobilistes ont rapporté plus d'un milliard d'euros à l'Etat. De l'argent qui ne serait cependant pas toujours utilisé pour la sécurité routière.

Dans le détail, les "contrôles automatisés" (radars vitesse, contrôle feux rouges et passage à niveaux) ont généré 824 millions d'euros en amendes forfaitaires soit une hausse de 8% par rapport à 2016. Les amendes majorées ont rapporté 188 millions d'euros (+18%).

Les contrôles automatiques sont donc ceux qui génèrent le plus de recettes. En comparaison, les PV établis hors contrôles automatiques (y compris de stationnement) ont tout de même rapportés 965 millions d'euros.

Voir aussi: Les radars privés illégaux? La note embarrassante pour le gouvernement

Des recettes qui ne devraient pas faire perdre aux radars automatiques leur réputation de machines à sous pour l'Etat. Toutefois celui-ci peut cette année invoquer pour la première fois depuis trois ans que le nombre de morts sur les routes à baissé en même temps que les recettes ont augmenté. En 2017, 3.693 personnes ont été tuées en France, soit une baisse de 1,2% par rapport à 2016 (45 décès en moins): 3.456 sur les routes de métropole (-0,6%) et 237 en Outre-mer (-9%).

Toutefois, le débat sur l'utilisation de cet argent n'est lui pas près de s'éteindre. La Cour des comptes relève en effet que l'ensemble n'est pas affecté à la sécurité routière. Les recettes des amendes sont en effet en grande partie gérée par le compte d’affectation spéciale (CAS) Contrôle de la circulation et du stationnement routier. Mais une bonne partie de ses recettes seraient utilisés dans d'autres domaines, notamment 438,8 millions d'euros pour le "désendettement de l'Etat".

Une somme non négligeable de 405 millions d'euros a toutefois été attribuée à l’agence de financement des transports de France (AFITF) qui contribue à la sécurité routière par l'entretien du réseau.

Les recettes des radars devraient encore augmenter en 2018, notamment avec l'abaissement de la vitesse maximum de 90 km/h à 80km/h et l'instauration des contrôles par des véhicules privés équipés de radars automatiques.

Les contrôles radars automatiques ont rapporté plus d'un milliard d'euros en 2017.

Commentaires

-