Saudi Aramco, l'entreprise qui dégage le plus de bénéfices dans le monde

Saudi Aramco, l'entreprise qui dégage le plus de bénéfices dans le monde

Publié le :

Mardi 17 Avril 2018 - 17:01

Mise à jour :

Mardi 17 Avril 2018 - 17:19
Le géant pétrolier Saudi Aramco est l'entreprise qui a dégagé le plus de bénéfices sur le premier semestre 2017 selon l'agence Bloomberg. L'entreprise, possédée à 100% par l'Etat saoudien pourrait ouvrir une partie de son capital prochainement.
© IAN TIMBERLAKE / AFP/Archives
PARTAGER :
-A +A

C'est l'agence financière Bloomberg qui révèle l'information: l'entreprise qui a réalisé le plus de profits au monde sur le premier semestre 2017 n'est pas à chercher du côté des géants du numérique, mais de la "vieille" industrie hydrocarbures. Et c'est du côté de l'Arabie saoudite qu'il faut chercher l'heureux élu: Saudi Aramo a réalisé la performance stratosphérique de 33,8 milliards de dollars de bénéfices sur les six premiers mous de l'année 2017. C'est loin devant Apple (27 milliards) et plus du double de Samsung ou de Microsoft qui n'affichent "que" 14 milliards de dollars.

Plus impressionnant encore: dans un secteur pétrolier où le baril reste encore sous les trois chiffres (66 dollars le baril), Saudi Aramo fait mieux qu'Exxon, Shell, Chevron, Total et BP… réunis, le tout pour une production moindre.

Mais comment Saudi Aramco réussit-elle cette performance? Outre la facilité d'extraction du pétrole en Arabie saoudite, la compagnie peut également compter sur des infrastructures lourdes déjà amorties, ce qui lui a permis d'investir maintenant sur des technologies de pointe minorant encore les coûts d'extraction pour encaisser le choc de la baisse du baril (au-delà des 140 dollars lors de la crise financière de 2008). Conséquence: le coût moyen d'extraction d'un baril par Saudi Aramco serait de 4 dollars selon Bloomberg.

Lire aussi - Aramco: Ryad ouvre la porte à une entrée en Bourse seulement en 2019 

Cette donnée sur la rentabilité exceptionnelle de Saudi Aramco ne fait que relancer l'importance de la question autour d'une éventuelle ouverture du capital de la société possédée intégralement par l'Etat saoudien. Le prince héritier Mohammed ben Salmane a initié un plan de réforme de l'économie nationale passant par la mise sur le marché de 5% du capital de la société. Un pas modeste en apparence mais qui pourrait représenter une introduction boursière de 100 milliards de dollars.

Le géant pétrolier saoudien est l'entreprise qui dégage le plus de bénéfices sur le premier semestre 2017.


Commentaires

-