Etats généraux de l'alimentation: Macron va annoncer des mesures ce mercredi, vers une hausse des prix pour les consommateurs

Etats généraux de l'alimentation: Macron va annoncer des mesures ce mercredi, vers une hausse des prix pour les consommateurs

Publié le :

Mercredi 11 Octobre 2017 - 10:30

Mise à jour :

Mercredi 11 Octobre 2017 - 10:40
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce mercredi, Emmanuel Macron intervient lors des Etats généraux de l'alimentation pour annoncer les mesures devant permettre d'améliorer la condition des agriculteurs. Ces dernières devraient amener une amélioration de leurs revenus qui passera par des hausses de prix qui impacteront le consommateur.

Les débats ont parfois été délicats, notamment avec l'intervention tonitruante de Michel-Edouard Leclerc. Et c'est Emmanuel Macron qui va annoncer les décisions pour augmenter les revenus des agriculteurs ce mercredi 11 dans l'après-midi dans le cadre des Etats généraux de l'alimentation. Sa déclaration au marché de Rungis sera très attendue par une profession où 30% des travailleurs gagnent moins de 350 euros mensuels.

Selon toute vraisemblance, ce sont des mesures favorisant la hausse des prix qui sera répercutée sur le consommateur qui devrait être annoncées. L'Elysée a déjà fait part de sa volonté politique d'augmenter le revenu des agriculteurs et d'éviter au maximum une nouvelle guerre des prix dans la grande distribution qui pousse les enseignes à mettre la pression sur leurs fournisseurs.

Certaines mesures ont d'ailleurs déjà été évoquées comme l'incitation au regroupement des producteurs par filière et par territoire pour mieux peser dans les négociations face aux centrales d'achat.

Les distributeurs et les professionnels de l'agroalimentaire vont devoir s'engager également à relever leur prix sous contrôle de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Une démarche qui a provoqué la colère de Michel-Edouard Leclerc qui a dénoncé cette hausse massive des prix qui s'annonce chez la concurrence de ses propres établissements, et qui ne serait qu'une manœuvre effectuée sous couvert d'aider les agriculteurs. Une chose semble certaine à l'issue de ces Etats généraux: les consommateurs devront mettre la main à la poche.

Le consommateur devrait voire l'étiquette des produis alimentaires augmenter prochainement.


Commentaires

-