Le nouveau prêt à taux zéro: plus facile à obtenir et moins difficile à rembourser

Le nouveau prêt à taux zéro: plus facile à obtenir et moins difficile à rembourser

Publié le :

Lundi 09 Novembre 2015 - 18:25

Mise à jour :

Lundi 09 Novembre 2015 - 18:39
À compter du 1er janvier 2016, l'accès à la propriété sera facilité grâce à un élargissement des critères d'octroi du prêt à taux zéro (PTZ). Il permettra à davantage de Français, notamment les jeunes, de devenir propriétaires.
©Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une bonne nouvelle pour les personnes qui veulent devenir pour la première fois propriétaires en 2016: annoncé en septembre, le nouveau prêt à taux zéro (PTZ) fera son arrivée dès le 1er janvier et ses détails ont été dévoilés lundi 9. Le journal Le Parisien révélait en premier ce lundi l'information, le présentant comme "bien plus alléchant" avec des nouvelles conditions "simples et lisibles". Le PTZ est un prêt complémentaire sans intérêts et sans frais aidé par l’État. Il est accordé, sous condition de ressources, de qualité du bien et de coût de l’opération, aux personnes qui souhaitent, pour la première fois, devenir propriétaires de leur résidence principale.

De combien le plafond de revenus est-il augmenté? Qui pourra en bénéficier? La ministre du logement Sylvia Pinel a précisé les mesures dans un communiqué. Désormais, le prêt à taux zéro financera jusqu’à 40% d'un logement dans le neuf contre 18 à 26% aujourd’hui. En outre, il pouvait aussi financer un logement ancien, dans 6.000 communes rurales, ce qui sera maintenant possible dans toute la France. "Cette mesure permettra de développer rapidement et massivement les travaux dans l’ancien, qui ont un impact immédiat sur l’activité du bâtiment, et donc sur l’emploi", précise le communiqué.

Autre changement attendu par beaucoup de particuliers, le plafond de revenus pris en compte pour son octroi sera relevé: pour y être éligible, un célibataire vivant en zone-A (zone fortement tendue comme Paris) pourra désormais gagner jusqu'à 37.000 euros par an au lieu de 36.000 et 74.000 euros au lieu de 72.000 pour un couple avec deux enfants. En zone-C (communes rurales), les revenus annuels d'un célibataire ne devront pas dépasser les 24.000 euros (au lieu de 22.000 actuellement) et 48.000 euros, contre 44.000 aujourd'hui, pour les familles.

Peu importe les tranches de revenus, le différé d'amortissement (la période pendant laquelle l'emprunteur ne rembourse pas son PTZ) pourra commencer au bout de 5 ans, 10 ans ou 15 ans pour les ménages. "Jusqu’à aujourd'hui, ce différé allait de 14 ans pour les ménages les plus modestes, à une absence de différé pour les familles éligibles aux revenus les plus élevés", rappelle le communiqué. Enfin, il sera maintenant possible d’étendre la durée du prêt sur 20 ans minimum pour réduire le montant des mensualités.

Toutes ces mesures visant à élargir les conditions d'éligibilité permettront notamment à des jeunes de pouvoir accéder à la propriété, de ne pas avoir à payer de mensualités trop élevées et ainsi de devenir propriétaire. "Aujourd’hui c’est particulièrement difficile pour eux, sauf si les parents peuvent apporter les garanties voire même le patrimoine", affirme le ministère du Logement. Ce dernier s'est déjà fixé un but: il espère passer à 120.000 PTZ en 2016. Il peut déjà compter sur les professionnels de l'immobilier, qui ont déjà fait savoir qu'ils étaient satisfaits de ces changements et y voient une bonne nouvelle pour le marché.

 

Le nouveau prêt à taux zéro devrait faciliter l'accession à la propriété.


Commentaires

-