Résiliation SFR: des vendeurs licenciés pour avoir aidé les clients?

Résiliation SFR: des vendeurs licenciés pour avoir aidé les clients?

Publié le :

Vendredi 19 Octobre 2018 - 14:52

Mise à jour :

Vendredi 19 Octobre 2018 - 15:15
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon un article du magazine en ligne "Les Jours", l'opérateur mobile SFR interdit depuis 2017 à ses salariés de renseigner un client qui veut résilier son abonnement. La sanction peut aller jusqu'au licenciement.

C'est une nouvelle pratique particulièrement vicieuse dans le secteur de la téléphone mobile que dévoile le magazine en ligne Les Jours. Le média évoque une pratique ayant court chez SFR: l'envoi de faux clients (des employés de SFR en réalité) demandant de résilier un abonnement fictif.

Si le salarié apportait une quelconque assistance, en orientant son client, voire en lui donnant le numéro du service dédié –donc en faisant son travail– il risquait la sanction, pouvant aller jusqu'au licenciement. Car chez SFR, selon l'article, aider un client à mettre fin à son abonnement est une faute. Et pour cause: la pratique est interdite par une directive interne en date de 2017. Il est plus précisément proscrit de communiquer les coordonnées de l'interlocuteur pouvant résilier, ou de communiquer au client son code RIO, qui lui permet de changer d'opérateur sans changer de numéro de téléphone.

Selon les Jours, avançant des données confirmées par le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), deux entretiens préalables à un licenciement se sont déroulés en moins d'une semaine, depuis lundi 15 octobre. Et d'autres vendeurs ont reçu des avertissements par courrier de l'opérateur. Des salariés auraient même reçu un avertissement en bonne et due forme pour des motifs dérisoires, comme donner un renseignement légal.

Voir aussi - SFR: rassemblement contre deux licenciements "arbitraires" 

Contacté, l'opérateur reconnaît prendre des sanctions contre les salariés qui ne respecteraient pas les procédures et qui causeraient ainsi un "préjudice" pour l'entreprise. Elle nie cependant que la communication du service résiliation entraîne le licenciement.

En février, un reportage de Cash Investigation avait souligné une pratique douteuse chez un concurrent, un centre d'appel de Free, ou 807 postes ont été supprimés en trois ans via des licenciements et des ruptures conventionnelles.

Lire aussi:

SFR ne participera probablement pas à l'appel d'offres de la Ligue 1 (Alain Weill)

Feu vert définitif du CSA au rachat de BFMTV par SFR

SFR sanctionne les employés qui aident les clients à résilier.


Commentaires

-