Salaires: les entreprises françaises prudentes pour 2017

Salaires: les entreprises françaises prudentes pour 2017

Publié le :

Mardi 30 Août 2016 - 17:06

Mise à jour :

Mardi 30 Août 2016 - 17:08
©Thomas Coex/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Pour 2017, les entreprises françaises font des prévisions d'augmentations salariales "extrêmement prudentes", à hauteur de 1,8%. Cette année, les augmentations ont atteint 2,7%, selon une étude du cabinet Deloitte.

Les entreprises font pour 2017 des prévisions d'augmentations salariales "extrêmement prudentes", à hauteur de 1,8%, quasiment comme l'an dernier à la même époque, même si au bout du compte les augmentations ont atteint 2,7% en 2016, selon une étude du cabinet Deloitte consultée ce mardi 30 par l'AFP.

Le cabinet de conseil souligne que les budgets d'augmentation prévisionnels restent "historiquement bas" (3,3% en 2008) et l'explique "en partie" par la faible inflation (0,2% en 2016 selon la dernière projection). Dans ce contexte, les entreprises favorisent largement les augmentations individuelles. 54% d'entre elles déclarent ne vouloir appliquer que ce type d'augmentation pour leurs cadres, selon l'étude. Pour les non-cadres, une sur deux (52%) pratiquera un mix d'augmentations individuelles et générales. Et dans le cas d'un mix, souligne le cabinet, la part individuelle pourra représenter jusqu'à "plus des trois quarts de l'enveloppe" pour les cadres et "deux tiers" pour les non-cadres.

En 2016, malgré des prévisions équivalentes (entre 1,5% et 1,85%), les salaires ont finalement augmenté en moyenne de 2,7% pour les non-cadres et les cadres (2,6% en 2015), et de 2,9% pour les cadres supérieurs. La pratique du gel salarial, est en repli tant pour les non-cadres que pour les cadres (4 et 7% respectivement n'ont pas eu d'augmentation en 2016, contre 7 et 8% en 2015), souligne Deloitte.

Enfin, le cabinet note une "forte augmentation des parts variables individuelles", notamment pour les cadres, avec des montants en forte progression, de l'ordre de 12%, par rapport à 2015. Pour son étude, Deloitte s'est appuyé sur un panel de 484 entreprises et sur près de 892.000 données individuelles au sein des principaux secteurs d’activité.

 

En 2016, malgré des prévisions équivalentes (entre 1,5% et 1,85%), les salaires ont finalement augmenté en moyenne de 2,7% pour les non-cadres et les cadres.

Commentaires

-