Instruction terminée dans l'affaire d'espionnage chez Ikea France

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Instruction terminée dans l'affaire d'espionnage chez Ikea France

Publié le 13/10/2017 à 17:05 - Mise à jour à 18:25
© JONATHAN NACKSTRAND / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

L'instruction est terminée dans l'affaire de l'espionnage de salariés et de clients par le géant suédois de l'ameublement Ikea, a-t-on appris vendredi de sources concordantes, cinq ans après l'ouverture du dossier.

Les parties disposent désormais d'un délai d'un mois pour faire leurs observations au juge d'instruction, avant les réquisitions du parquet puis la décision des juges.

Ces derniers pourront alors ordonner un non-lieu ou le renvoi des protagonistes devant le tribunal correctionnel.

Le groupe suédois fait l'objet depuis début 2012 en France d'une vaste enquête. Il est soupçonné d'avoir "fliqué" des salariés et des clients en se procurant des renseignements sur leurs antécédents judiciaires, policiers ou sur leurs comptes en banque.

Plus d'une dizaine de personnes ont été mises en examen dans ce dossier, dont le PDG France de 2010 à 2015 Stefan Vanoverbeke, son prédécesseur, Jean-Louis Baillot, et Dariusz Rychert, directeur financier de 2009 à 2014. Ikea France, en tant que personne morale, a également été mis en examen.

Quatre fonctionnaires de police l'ont également été, soupçonnés d'avoir été rémunérés par Ikea en échange d'informations provenant de fichiers de police.

C'est le Canard Enchaîné qui avait le premier sorti cette affaire en février 2012. Les syndicats FO et CGT avaient alors déposé plusieurs plaintes, amenant le parquet de Versailles à ouvrir une information judiciaire en avril 2012.

Ikea avait annoncé dans la foulée une série de mesures éthiques visant à redorer le blason de l'entreprise et à tirer les leçons de ce scandale.

L'entreprise compte 33 magasins et 10.000 salariés en France.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le logo IKEA sur un magasin de Kungens Kurva, à Stockholm le 30 mars 2016

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-