Etrangers radicalisés en France: 48 expulsions depuis juillet, selon Darmanin

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Etrangers radicalisés en France: 48 expulsions depuis juillet, selon Darmanin

Publié le 13/11/2020 à 09:38 - Mise à jour à 09:40
© FETHI BELAID / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Un total de 48 étrangers en situation irrégulière et soupçonnés de radicalisation ont été expulsés de France depuis le 1er juillet, a indiqué vendredi Gérald Darmanin sur franceinfo.

Mi-octobre, le ministre de l'Intérieur avait affirmé que la France souhaitait expulser de son territoire 231 étrangers en situation irrégulière suivis pour radicalisation.

Outre les 48 expulsions, "la moitié de ces 231 personnes sont désormais hors d'état de nuire", a souligné le ministre. 50 d'entre eux sont actuellement en centre de rétention administrative dans l'attente de leur expulsion et 43 autres sont assignées à résidence, selon son entourage.

"Il y a encore plus d'une centaine d'étrangers en situation irrégulière que nous soupçonnons de radicalisation" sur le territoire national, a ajouté M. Darmanin.

Le ministre a dit espérer que ses déplacements successifs au Maroc, en Tunisie, en Algérie ou encore jeudi en Russie, pays les plus représentés parmi les étrangers radicalisés en situation irrégulière en France, "vont faire accélérer ces expulsions".

Ces déplacements, lors desquels il a présenté aux autorités une liste de personnes à expulser, ont "déjà donné un certain nombre de résultats", a-t-il affirmé.

Au total, "plus de 450" étrangers en situation irrégulière, inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), ont été expulsés de France depuis le début du quinquennat, a rappelé M. Darmanin.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Gérald Darmanin le 6 novembre 2020 à Tunis, où il a présenté aux autorités une liste de personnes à expulser de France, notamment vers la Tunisie

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-