Fierté et pointe d'envie au foyer de travailleurs migrants du "héros" Mamoudou Gassama

Fierté et pointe d'envie au foyer de travailleurs migrants du "héros" Mamoudou Gassama

Publié le 28/05/2018 à 19:25 - Mise à jour à 20:06
© Lionel BONAVENTURE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par Myriam LEMETAYER - Montreuil (AFP)

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

"Le président, il devrait régulariser tout le monde !" En voyant à l'Elysée leur voisin de foyer Mamoudou Gassama devenu "héros" national après avoir sauvé un enfant, des travailleurs migrants de Montreuil disent leur "fierté". Non sans une pointe d'envie pour sa naturalisation annoncée.

"Il habite ici ? C'est incroyable!" En franchissant le portail de ce foyer de Seine-Saint-Denis soudain envahi de caméras, des résidents découvraient lundi que l'homme dont la vidéo a été vue des millions de fois est l'un des leurs.

En escaladant à mains nues la façade d'un immeuble parisien pour sauver un enfant de 4 ans suspendu à un balcon, Mamoudou Gassama, 22 ans, a accédé à une notoriété fulgurante et obtenu du président la promesse de devenir français.

De quoi faire rêver les centaines d'autres migrants originaires du Mali, du Sénégal et de Mauritanie qui vivent là dans des conditions sommaires.

Ouvert depuis 1969, le foyer de l'association Coallia est prévu pour accueillir 430 travailleurs migrants mais, de l'aveu de tous, en abrite bien davantage. Mamoudou Gamassa lui-même était hébergé "par solidarité" dans la chambre de quatre proches de son village de Yaguine, dans l'ouest du Mali.

Une chambre que leur père avait occupée avant eux, explique son frère Birama, de 30 ans son aîné. Il montre la pièce exiguë: deux lits superposés, un petit espace au milieu où Mamoudou a l'habitude de glisser son matelas et, posée sur un frigo, la télé qui diffuse les images de sa rencontre avec Emmanuel Macron.

"En tant qu'étranger je suis trop content" qu'il ait été reçu à l'Elysée, sourit Birama. "Il aurait pu tomber et mourir. C'est un vrai héros."

- "Vie de misère" -

Dans les couloirs encombrés de lits de camp repliés et de réchauds, la vidéo tourne en boucle sur les téléphones. Tous disent leur incrédulité, leur "fierté" et saluent la "chance" du jeune sans-papiers.

"Le président, il devrait régulariser tout le monde", interpelle Mahamadou, 26 ans, qui se présente comme un ami d'enfance du héros du jour.

Un peu amer, il semble penser que seul un exploit insensé lui permettrait désormais d'obtenir des papiers et de s'en sortir: "On doit être jaloux de lui, pour se donner la force de faire un acte de bravoure comme ça."

Un camarade rigole devant son air dépité: "Mamoudou a la chance d'avoir fait la différence", lance-t-il.

En aparté, les résidents décrivent une "vie de misère" dans ce foyer où "on dort les uns sur les autres".

"Sans la solidarité, on est foutus ici", affirme Galadio Diakité, qui a vécu pendant 11 ans sans papiers avant d'être régularisé. En évoquant ces années-là, il glisse dans un sourire triste que c'est cette galère qui attendait Mamoudou Gamassa s'il n'avait pas été filmé en train de sauver un enfant.

Auteur(s): Par Myriam LEMETAYER - Montreuil (AFP)

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Le président, il devrait régulariser tout le monde !" En voyant à l'Elysée leur voisin de foyer Mamoudou Gassama devenu "héros" national après avoir sauvé un enfant, des travailleurs migrants de Montreuil disent leur "fierté".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-