Mondial-2023: la candidature française "a marqué les esprits" selon Laporte

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mondial-2023: la candidature française "a marqué les esprits" selon Laporte

Publié le 25/09/2017 à 13:18 - Mise à jour à 14:15
© Glyn KIRK / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

"On a marqué les esprits": le président de la Fédération française de rugby (FFR) Bernard Laporte s'est montré satisfait de la présentation devant World Rugby de la candidature française à l'organisation de la Coupe du monde 2023, lundi à Londres.

"Ca s'est bien passé, on était déterminé, cela faisait six mois, que nous arpentions le monde pour convaincre les présidents de fédération. C'était important aujourd'hui de montrer notre enthousiasme", a déclaré l'ancien sélectionneur et secrétaire d'Etat à l'issue de la présentation.

La ministre des Sports Laura Flessel a pris la parole lors de la présentation de 50 minutes, ainsi que le directeur de France-2023 Claude Atcher, Sébastien Chabal, et les fils de la star Jonah Lomu, décédé en 2015, Dhyrielle (7 ans, né à Marseille) et Brayley (8 ans), venus de Nouvelle-Zélande pour expliquer leur soutien à la France.

Durant la présentation, France-2023 a projeté une vidéo humoristique d'un discours de Laporte dans un vestiaire. Reprenant ses fameuses adresses aux joueurs quand il était sélectionneur, le président de la FFR motivait cette fois des demoiselles en tenue régionale, un Basco-landais à béret, le chef Guy Savoy, une danseuse du Moulin Rouge, un boulanger, des stadiers, Chabal et des enfants.

France-2023 n'a en revanche pas diffusé de vidéo de soutien du président de la République Emmanuel Macron, comme initialement annoncé.

"Emmanuel Macron n'était pas là, mais je représente l'Etat", a insisté Laura Flessel, qui a diligenté récemment une enquête administrative visant Bernard Laporte, soupçonné de favoritisme.

"C'est une candidature de très bonne qualité", a-t-elle estimé. "Il y avait beaucoup d'engagement, l'Etat s'est engagé pour l'héritage. (...) La France a prouvé qu'elle pouvait accueillir la Coupe du monde 2023. C'est un évènement exceptionnel, vu les souvenirs de 2007."

Durant la présentation, France-2023 a notamment été interrogé sur la sécurité, a expliqué Bernard Laporte. "La ministre en a parlé pour rassurer", a-t-il précisé. "Le risque zéro n'existe nul part, mais le fait d'avoir les JO-2024 offre des garanties, comme l'Euro-2016 qui s'est bien passé."

Les comités de candidature irlandais et sud-africain devaient ensuite exposer leur projet devant World Rugby qui émettra ses recommandations le 31 octobre sur les trois dossiers, avant une décision le 15 novembre.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le président de la FFR Bernard Laporte face aux reporters après la présentation de la candidature pour le Mondial-2023 à Londres, le 25 septembre 2017

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-