Nouvelle-Calédonie: accord politique sur le rachat de l'usine de nickel de Vale

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nouvelle-Calédonie: accord politique sur le rachat de l'usine de nickel de Vale

Publié le 04/03/2021 à 08:48 - Mise à jour à 12:46
© Fred PAYET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Nouméa
-A +A

La reprise de l'usine de nickel du Brésilien Vale, qui suscite une vive polémique depuis plusieurs mois en Nouvelle-Calédonie, a fait l'objet d'un accord politique, ont annoncé jeudi loyalistes et indépendantistes.

L'accord a été signé entre les dirigeants de la province sud (loyaliste), où se trouve le gigantesque complexe industriel, le président indépendantiste du Congrès, Roch Wamytan ainsi que les responsables du collectif "usine du sud, usine pays" (indépendantiste).

"Il s'agit d'une solution calédonienne, apaisée et gagnant-gagnant", a déclaré lors d'une conférence de presse M. Wamytan, qui coordonne depuis deux semaines les discussions sur ce dossier sensible, à l'origine d'une flambée de violence en décembre.

Sonia Backès, présidente de la province sud, s'est réjouie que cet "accord politique, déjà validé de façon informelle" par les acteurs industriels, consacre "un nouveau modèle" qui repose sur "la maitrise, la valorisation de la richesse et la préservation de l'environnement".

Bien que les opposants indépendantistes à l'offre initiale lui étaient fortement hostiles, le négociant suisse en matières premières, Trafigura, demeure dans le montage annoncé par les élus calédoniens, à hauteur de 19%.

Une société publique de participation minière incluant les trois provinces calédoniennes (SPMSC) aura 30%, les salariés et les populations locales 21% et une compagnie financière 30%. La nouvelle entité a été baptisée Goro resources.

"Les 51% d'intérêts calédoniens sont non diluables", a précisé Mme Backès, qui a insisté sur le retour à la province sud des titres miniers du richissime gisement de Goro auquel est adossé l'usine. La collectivité va désormais percevoir une redevance de l'industriel, qui louera la mine.

L'autre grande nouveauté est le "partenariat industriel de haut niveau" conclu avec le géant américain Tesla.

Le constructeur automobile, spécialiste des véhicules électriques dont les batteries sont le débouché de l'usine de nickel de Goro, "jouera un rôle de conseiller technique dans le développement et l'amélioration du procédé industriel, dans le cadre d'un accord d'approvisionnement à long terme de sa chaine de production", ont indiqué les dirigeants calédoniens.

L'usine de Vale, classée Seveso, est à l'arrêt depuis le 10 décembre après avoir été prise d'assaut par des émeutiers. Cet accord devrait permettre son redémarrage "dans les prochains jours", a-t-on indiqué de même source.

Auteur(s): Par AFP - Nouméa

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'usine de nickel de Vale en Nouvelle-Calédonie, en 2015

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-