L'Italie veut fermer ses ports aux bateaux européens en mission

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'Italie veut fermer ses ports aux bateaux européens en mission

Publié le 08/07/2018 à 14:50 - Mise à jour à 15:32
© Alberto PIZZOLI / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Rome

-A +A

L'Italie veut fermer ses ports aux navires en mission en Méditerranée lorsque ces derniers ont à leur bord des migrants sauvés au large de la Libye, a déclaré dimanche le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini.

"Jeudi, j'apporterai sur la table européenne à Innsbruck la demande de fermeture des ports italiens aux navires des missions internationales", a affirmé M. Salvini sur son compte Twitter, en faisant référence à une réunion des ministres européens de l'Intérieur prévue en Autriche.

"Malheureusement, les gouvernements italiens de ces cinq dernières années avaient signé des accords pour que tous ces bateaux déposent leurs migrants en Italie", a-t-il ajouté.

Quelque 106 migrants ont débarqué à Messine, en Sicile, dans la nuit de samedi à dimanche. Ils avaient été secourus jeudi au large de la Libye par le navire militaire irlandais, le Samuel Beckett.

Plusieurs missions patrouillent en Méditerranée et M. Salvini n'a pas précisé lesquelles étaient concernées. La principale d'entre elles est l'opération Sophia de lutte contre les trafiquants d'êtres humains, lancée par l'Union européenne en 2015. Elle est placée sous commandement italien et son quartier-général est à Rome.

Il y a aussi l'opération Triton lancée en 2014 par l'agence européenne de contrôle des frontières extérieures de l'UE, Frontex. Des bateaux de l'Otan participent également à cette opération.

Le nouveau gouvernement italien a mis en place une politique visant à ramener à zéro le nombre de migrants arrivant sur ses côtes.

Matteo Salvini, qui est aussi le patron de la Ligue (extrême droite), a déjà interdit aux navires affrétés par les ONG d'entrer dans les ports italiens. L'Aquarius, de l'ONG française SOS Méditerranée, et le Lifeline, de l'ONG allemande éponyme, ont ainsi été contraints d'accoster en Espagne pour le premier et à Malte pour le second.

Depuis le 1er janvier, 16.687 personnes ont débarqué sur les côtes italiennes - dont 11.000 en provenance de Libye -, soit 80% moins que l'an dernier sur la même période, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de l'Intérieur.

Auteur(s): Par AFP - Rome


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'Italie veut fermer ses ports aux navires en mission en Méditerranée lorsque ces derniers ont à leur bord des migrants sauvés au large de la Libye, a déclaré dimanche le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-