Européennes: "LR a confié sa liste à (son) extrême droite", accuse Lagarde (UDI)

Européennes: "LR a confié sa liste à (son) extrême droite", accuse Lagarde (UDI)

Publié le 29/01/2019 à 11:41 - Mise à jour à 12:44
© Alain JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde, qui doit prendre la tête d'une liste centriste pour les Européennes, a estimé mardi que le choix du conservateur François-Xavier Bellamy par LR pour conduire leur liste revenait à confier celle-ci "à l'extrême droite".

"La direction des LR a confié la liste à l'extrême droite. C'est désormais la liste de Sens commun avec M. Bellamy", a considéré dans un entretien au Figaro le député de Seine-Saint-Denis, en référence à l'émanation politique de La Manif pour tous, partie intégrante de LR.

Contacté par l'AFP, M. Lagarde a expliqué qu'il entendait évoquer "l'extrême droite de LR" dans son commentaire.

Laurent Wauquiez a proposé aux Républicains de confier la tête de liste à cet enseignant de 33 ans, réputé proche de Sens commun, adjoint au maire de Versailles mais candidat malheureux lors des législatives de 2017.

"Ce candidat est curieux", a ajouté M. Lagarde. "Il nous explique qu'il est contre l'avortement et contre la pilule en nous disant qu'il ne défendra pas ses convictions. Dans ce cas, à quoi bon être candidat ?"

Les positions conservatrices de M. Bellamy avaient déjà suscité l'émoi dans les rangs de LR: Rachida Darti, eurodéputée sortante et candidate à un nouveau mandat, a notamment expliqué mercredi que "les convictions personnelles" de M. Bellamy n'étaient "pas les (siennes)".

Pour Jean-Christophe Lagarde, dont le parti qu'il préside a longtemps été l'allié de l'UMP, puis de LR, mais qui a renoncé à tout accord depuis que Laurent Wauquiez dirige la formation de droite, "le choix de la tête de liste et la ligne politique choisie sont le contraire de ce qu'ont toujours porté Chirac et Sarkozy, sans parler d'Alain Juppé."

Celui qui entend, dans une formulation quasiment similaire à celle énoncée par LR, diriger une liste "pro-Europe mais pas pro-Macron", a indiqué qu'il dévoilerait ses candidats en mars.

Selon le patron de l'UDI, elle "sera ouverte aux gens de l'UMP, à ceux qui n'en peuvent plus de voir renier le projet historique de la droite et n'ont pas envie d’être manipulés par le calcul politique de M. Macron."

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde , le 5 décembre 2018 à l'Assemblée nationale à Paris

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-