SNCF: "pas de moratoire" sur la réforme, dit le rapporteur (LREM) du projet de loi

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

SNCF: "pas de moratoire" sur la réforme, dit le rapporteur (LREM) du projet de loi

Publié le 30/04/2018 à 08:40 - Mise à jour à 08:42
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Jean-Baptiste Djebbari, député LREM rapporteur du projet de loi sur la SNCF, a écarté lundi l'idée d'un "moratoire" sur la réforme ferroviaire, une demande formulée dimanche par le nouveau secrétaire général de Force Ouvrière, Pascal Pavageau.

"Pas de moratoire", a assuré le député de Haute-Vienne sur CNews. "Cette réforme, elle est nécessaire pour les cheminots", a-t-il plaidé.

"L’ouverture à la concurrence a été votée dans le quinquennat précédent, c'est une demande des régions, et la situation de la SNCF est très dégradée", a-t-il justifié.

"Nous n'allons pas nous asseoir sur ce que nous avons voté en première lecture à l'Assemblée la semaine dernière", a prévenu le député.

Dimanche le nouveau secrétaire général de Force ouvrière Pascal Pavageau, qui succède à Jean-Claude Mailly, a plaidé pour un moratoire sur la réforme.

"Si vous voulez que les choses se tassent, vous gelez la réforme et vous reprenez le dialogue, vous prenez le temps", a déclaré M. Pavageau lors du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, au douzième jour de grève à la SNCF.

"Puisque le Premier ministre souhaite reprendre les discussions, qu'il les reprenne sereinement", a-t-il ajouté.

"Pascal Pavageau a une approche très +convergence des luttes, rapport de force+, qui n'est pas notre méthode. Ca va finir par nous faire regretter Jean-Claude Mailly qui avait une approche assez constructive", a déclaré M. Djebbari.

Édouard Philippe recevra le 7 mai à Matignon l'ensemble des syndicats de la SNCF et leurs responsables confédéraux lors de réunions bilatérales.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-