Airbnb vaut désormais 31 milliards de dollars

Auteur:
 
Par AFP
Publié le 09 mars 2017 - 23:45
Image
La plate-forme en ligne américaine de réservation d'hébergements Airbnb est désormais évaluée à 31 m
Crédits
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
La plate-forme en ligne américaine de réservation d'hébergements Airbnb est désormais évaluée à 31 milliards de dollars après une nouvelle levée de fonds auprès d'investisseurs pri
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives

La plate-forme en ligne américaine de réservation d'hébergements Airbnb est désormais évaluée à 31 milliards de dollars après une nouvelle levée de fonds auprès d'investisseurs privés, a indiqué jeudi une source proche de l'entreprise.

Un document transmis au gendarme boursier américain (SEC) montre qu'Airbnb a presque doublé les financements reçus dans le cadre d'un tour de table entamé l'année dernière: il a ajouté 448 millions de dollars aux 555 millions initialement dévoilés.

Au total 40 investisseurs ont participé à cette levée de fonds, d'après le document, qui ne précise pas la valorisation retenue.

Selon la source proche de l'entreprise, cet argent frais porte à plus de 3 milliards de dollars l'ensemble des financements obtenus par Airbnb depuis sa création en 2008.

La start-up est par ailleurs devenue bénéficiaire au niveau de l'exploitation (Ebitda) au deuxième semestre 2016 et compte le rester cette année, a relevé cette source.

Elle a souligné que cela donnait à Airbnb "de la flexibilité opérationnelle", réaffirmant que la start-up n'avait pas de plan pour entrer en Bourse dans un avenir proche.

Airbnb est l'une des figures de proue de l'économie partagée avec le service de réservation de voiture Uber (lui-même évalué à 68 milliards de dollars et en pleine tourmente actuellement). L'hypothèse d'une introduction à Wall Street allèche donc particulièrement les observateurs.

Certains avaient vu un signe qu'une telle opération se rapprochait quand Airbnb s'était doté l'an dernier d'une possible nouvelle source de revenus en étendant sa plate-forme à la réservation d'activités touristiques, de tables de restaurants, voire, à terme de billets d'avion.

Son patron-fondateur Brian Chesky avait indiqué en novembre à Wired qu'il essayait "de préparer l'entreprise afin d'être prêt pour une entrée en Bourse aussi vite que possible", prévenant toutefois déjà à l'époque n'avoir "aucune intention" de s'y lancer "à court terme".

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.