Banlieues : Borloo appelle à un "plan de reconquête républicaine"

Auteur:
 
Par AFP - Paris
Publié le 22 mai 2018 - 14:26
Image
Jean-Louis Borloo, auteur d'un rapport sur l'action à mener dans les quartiers prioritaires, le 22 mai 2018 à Paris
Crédits
© LUDOVIC MARIN / POOL/AFP
Jean-Louis Borloo, auteur d'un rapport sur l'action à mener dans les quartiers prioritaires, le 22 mai 2018 à Paris
© LUDOVIC MARIN / POOL/AFP

Les banlieues "ne demandent pas d'assistance" mais leur "place dans la République", a affirmé mardi Jean-Louis Borloo, en appelant à un "plan de reconquête républicaine" avant la présentation, par Emmanuel Macron, de mesures très attendues pour les quartiers défavorisés.

Notre pays "est à un virage": soit il choisit "le repli, le malentendu et la haine", ou alors "il se redéploie" comme un "très grand pays" riche de sa jeunesse, a affirmé M. Borloo, auteur d'un rapport ambitieux qui devait nourrir la réflexion du chef de l'Etat sur l'action à mener dans les quartiers prioritaires.

"Les banlieues ne demandent pas d'argent ou d'assistance", mais simplement leur "place dans la République", a-t-il ajouté, en dénonçant "l'espèce de scandale qui consisterait à dire qu'on a beaucoup donné, des milliards aux quartiers, comme s'ils avaient réclamé".

Mais le plan qu'attendent ces quartiers où "il y a plus de besoins, plus de jeunesse dans une situation plus complexe, et moins de moyens globaux", est "un plan massif de créations d'emploi" et "de reconquête républicaine," a-t-il martelé, en appelant à "changer radicalement la donne".

"Au fond, leur situation est similaire à celle d'autres territoires de la République" que ce soit "les bassins industriels en crise", les "zones rurales", ou "une partie des Outre-Mer", a affirmé M. Borloo. "Ce dont on parle c'est d'un rattrapage ou une reconquête républicaine pour 10, 15 millions de nos compatriotes", a-t-il souligné.

Lors de son allocution, le chef de l'Etat veut "donner une vision, du sens", mais pas présenter "un catalogue de mesures" pour ces quartiers qui concentrent les difficultés économiques et sociales, assure-t-on à l’Élysée, en soulignant que "l'enjeu n'est pas tant budgétaire que de mobilisation et d'efficacité".

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.