Castaner : "faire de la politique" quand on est ministre, "ce n'est pas un gros mot"

Auteur:
 
Par AFP
Publié le 20 novembre 2017 - 10:33
Image
Christophe Castaner, élu nouveau délégué général de la République en Marche, le 18 novembre 2017 à L
Crédits
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Christophe Castaner, élu nouveau délégué général de la République en Marche, le 18 novembre 2017 à Lyon
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Christophe Castaner, nouveau délégué général de la République en marche (LREM), ne voit pas d'incompatibilité entre ce nouveau rôle "militant" et "bénévole" et son maintien au gouvernement, car "faire de la politique" quand on est ministre, "ce n'est pas un gros mot non plus".

M. Castaner devrait vraisemblablement quitter le porte-parolat du gouvernement après son élection à la tête de LREM. Mais le flou entoure encore son maintien ou non au poste stratégique de secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement.

"Il y aura dans les heures ou les jours qui viennent un remaniement, dont je pense qu'il sera de faible ampleur", a indiqué lundi M. Castaner sur France Inter.

Etre chef de parti et rester au gouvernement, ce n'est pas baroque ? "Non, parce que je ne serai pas patron d'un parti et on n'est pas dans une logique de cumul. Je rappelle que c'est un engagement militant, bénévole. Et faire de la politique, quand on est dans un gouvernement, ce n'est pas un gros mot non plus".

"Emmanuel Macron, il a toujours choisi les personnes dans ce gouvernement non pas en fonction d'une dette, non pas en fonction de leurs demandes, mais parce qu'il avait le sentiment qu'ils étaient à la bonne place. Donc je fais totalement confiance à Edouard Philippe et à lui pour décider qui devra me remplacer dans mes fonctions, dans une fonction", a poursuivi le secrétaire d'Etat.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.